LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Appel à candidature pour la sélection de deux (02) représentants de la société civile au comité transitoire de l’instance nationale de coordination du Fonds mondial (CCM) Burkina Faso

Publié le vendredi 25 mars 2022 à 08h30min

PARTAGER :                          
Appel à candidature pour la sélection de deux (02) représentants de la société civile au comité transitoire de l’instance nationale de coordination du Fonds mondial (CCM) Burkina Faso

Contexte et justification

Les instances de coordination nationale (CCM) sont des comités nationaux multipartites qui ont été mis en place dans le cadre de la coordination des subventions du Fonds mondial de lutte contre le VIH-Sida, la Tuberculose et le Paludisme. Au nom du pays, le CCM présente des demandes de financement au Fonds mondial et assure le suivi stratégique des différentes subventions mises en œuvre.

Depuis 2002, le CCM/Burkina Faso a pu mobiliser auprès du Fonds mondial plus 768 millions d’euros, soit 503 milliards de Francs CFA, pour soutenir les efforts du pays dans la lutte contre les trois maladies et renforcer les systèmes de santé. Le bon fonctionnement de cette instance de coordination (CCM), selon les directives convenues avec le Fonds mondial, est une condition obligatoire pour soumettre et bénéficié des subventions pour le pays.

Le CCM du Burkina Faso est dans un processus de renouvellement de ses membres dont le mandat est arrivé à termes en septembre 2021. A cet effet, un comité transitoire composé de 08 membres sera mis en place pour faire une revue de la gouvernance avant le renouvellement de toutes les instances.

Dans le comité transitoire, siègent deux (02) représentants des organisations de la société civile.

Le présent appel à candidature a pour objet de procéder à la sélection des deux représentants de la société civile devant siéger au CCM.

Composition du Comité transitoire du CCM/Burkina Faso :

Le Comité de transition est composé de huit (8) personnes physiques n’ayant jamais été membres du CCM depuis 2015, dont :

• 3 membres désignés par le secteur public (Présidence du Faso/Primature, ministère de la santé de l’Hygiène Publique et du Bien-être, ou ministère de l’économie, des finances et du Plan) ;

• 2 membres désignés par le secteur des partenaires multilatéraux ou bilatéraux ;

• 2 membres désignés par la société civile en assurant la participation des populations clés ; et

• 1 membre désigné par le secteur privé de la santé.

Tâches principales assignées au Comité transitoire

Le Comité de transition devra, avec un appui technique de consultants internationaux et nationaux, y inclus un cabinet juridique national (appui technique du Fonds mondial & d’autres partenaires), faciliter le processus de transition vers un CCM réformé en collaboration avec le Secrétariat exécutif du CCM. Les tâches principales du comité sont :


Durée du mandat et condition de travail des membres du comité de transition
Le comité transitoire aura un mandat de six (06) mois à compter de la date de son installation.

Les membres du comité transitoire tiendront au moins 2 réunions par mois et, en cas de besoin, des séances de travail avec les consultants et séances de consultation avec les parties prenantes selon le besoin.

Le mandat au comité de transition est bénévole et entièrement gratuit. Toutefois, les membres recevront des indemnités de session selon la politique de financement du Fonds mondial, qui seront convenues en consultation avec le Secrétariat du CCM, et avec l’approbation du Fonds mondial.
Critères de candidature des représentants de la société civile au comité transitoire

Des personnes individuelles ou des représentants d’organisations de la société civile peuvent soumettre leur candidature selon les critères ci-dessous.
Les candidats devront respectés les critères suivants :

• savoir lire, écrire et parler en français,
• être nommé et/ou élu par un sous-secteur de la société civile au CCM ;
• être capable de prendre des décisions individuelles ou au nom du groupe de secteur au CCM ;

• être disponible pour participer aux travaux du CCM pendant les 06 mois ;
• avoir un mécanisme de communication devant permettre la circulation de l’information au sein du sous-secteur ;

• être capable de faire des synthèses des travaux du CCM,
• avoir une expérience technique et/ou une expertise dans au moins un des domaines suivants :
 lutte contre le SIDA, Tuberculose, Paludisme, COVID-19 ;
 gouvernance nationale de la santé ;
 renforcement des systèmes de santé ;
 mise en œuvre des programmes (gestion, suivi et évaluation, finance, communication…) ;
 travail avec des programmes sectoriels ou multisectoriels financés par le Fonds mondial ou autres bailleurs ;
 stratégies et politique, plaidoyer, mobilisation des ressources ;
 expérience des programmes de développement de grande envergure.

Groupes constitutifs représentants la société civile et les communautés au CCM/Burkina Faso.

Les groupes constitutifs actuels représentants la société civile et les communautés au CCM/Burkina Faso sont :

• Groupe constitutif PVVIH ;
• Groupe constitutif TB « Associations d’anciens malades » ;
• Groupe constitutif Paludisme « Associations de lutte contre le paludisme » ;
• Groupe constitutif Populations clés ;
• Groupe constitutif Réseaux et Associations à base communautaire ;
• Groupes constitutif Autorités religieuses et coutumières ;
• Groupe constitutif Secteur privé ;
• Groupe constitutif ONG nationales

Observations importantes

• Les personnes qui actuellement membres de l’Assemblée générale du CCM ne peuvent pas être candidat pour le comité de transition.
• Il est attendu que les membres du Comité de transition n’aient pas de conflit d’intérêts apparent, potentiel ou avéré.
• Les membres du Comité de transition ne seront pas éligibles à devenir membres du CCM dans le mandat qui s’ouvre avec l’installation de l’assemblée générale renouvelée.

Composition des Dossiers de candidature

Candidature des organisations

Toute organisation de la société civile souhaitant participer au Comité de transition doit soumettre les documents suivants, présentés en un seul volume, au Conseil national des organisations de la société civile du Burkina Faso (CNOSC) :
• brève présentation de l’organisation, en précisant le groupe constitutif affilié ;
• récépissé à jour de l’organisation ;
• adresse physique du siège de l’organisation et contacts ;
• rapport narratif et financier annuel le plus récent de l’organisation soumissionnaire ;
• Curriculum Vitae (CV) de la personne proposée pour le comité de transition
• Liste des partenaires actuels de l’organisation.

Candidatures individuelles

Les candidats et candidates (individuels ou proposés par une ONG nationale), devront soumettre les documents suivants, présentés en version électronique, au Conseil national des organisations de la société civile du Burkina Faso :
• une lettre de soumission adressée au Président du Conseil national des OSC du Burkina Faso ;
• une copie de la pièce d’identité et du CV ;
• une lettre de motivation justifiant son intérêt et sa raison de représenter la société civile ;
• au moins une lettre de recommandation délivrée par une association du même Groupe constitutif serait un atout.

Date et lieu de dépôt des dossiers de candidatures

Les dossiers de candidatures sont déposés au siège du Conseil national des organisations de la société civile du Burkina Faso, sis à Ouagadougou dans le quartier de Pissy, non loin du siège de l’ONEA, à compter du vendredi 25 mars 2022 à partir de 8 heures.

La date limite de dépôt des dossiers est le Jeudi 31 mars 2022 à 16h00, délais de rigueur.

Toute candidature reçue hors de la date limite ou hors des lieux indiqués ne sera pas considérée.

Procédure d’évaluation des dossiers et de sélection

Un comité de sélection mis en place par le Conseil national des OSC évaluera les différents dossiers suivant une grille établie de concert avec le Fonds mondial avec l’appui de l’agent local du Fonds (LFA). Un avis d’acceptation des candidatures sera envoyé aux différents candidats avant que le comité ne finalise la liste des candidats soumissionnaires.

Les résultats de la sélection seront publiés dans des journaux.

NB : Pour toutes informations complémentaires contacter le 72 80 71 48 ou 70 23 85 29

Le président du CNOSC

Jonas HIEN

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Avis de recrutement d’un Conseiller Logistique en VIH/SIDA
Recrutement de personnel de pâtisserie