Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Finances publiques : Une formation pour renforcer les capacités des acteurs du ministère des Affaires étrangères

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • mardi 9 novembre 2021 à 19h39min
Finances publiques : Une formation pour renforcer les capacités des acteurs du ministère des Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, organise du 9 au 11 novembre 2021, à Ouagadougou, une session de formation sur les finances publiques. Cette formation s’inscrit dans le déroulement du programme d’activités 2021 de la direction de l’administration et des finances du ministère des Affaires étrangères.

Toute administration, pour atteindre ses objectifs, a besoin d’agents compétents et expérimentés. Cependant, les formations initiales reçues par les agents sont aujourd’hui dépassées du fait des textes et de la technologie qui sont sans cesse évolutifs. Pour parvenir à garder le cap, il est important d’assurer continuellement la formation des agents.

C’est dans cette perspective que se tient cette formation de trois jours, qui a pour objectif de mettre à niveau l’ensemble du personnel de la chaîne financière du ministère des Affaires étrangères, sur les fondamentaux des finances publiques au Burkina Faso.

Une vue des acteurs financiers participant à la session de formation

Il s’agira de renforcer les capacités des acteurs de la chaîne financière en ce qui concerne le budget programme et la commande publique et d’instaurer le dialogue de gestion entre les acteurs. Au cours des travaux, les principaux thèmes qui seront abordés sont le traitement des salaires, les textes relatifs aux marchés publics et l’ensemble des textes relatifs au Cadre harmonisé des finances publiques (CHFP).

Selon le directeur de l’administration financière du ministère des Affaires étrangères, Daouda Akabi, à qui revient le mérite de la tenue de cette formation, « il est extrêmement important que cette formation se tienne parce que les acteurs vont lire et avoir une vision convergente à propos de l’interprétation des textes. La formation est animée par les acteurs financiers eux-mêmes, ce qui montre notre volonté d’internaliser les textes et notre expertise. »

Le directeur de l’administration financière du ministère des affaires étrangères, Daouda Akabi

En effet, la tenue de la formation est d’une importance capitale car elle permettra de nombreux changements positifs dans toutes les structures participantes. À en croire le représentant du ministre en charge des affaires étrangères, Lucien Kinda, « cette session de formation contribuera sans doute à une interprétation consensuelle des textes financiers, une meilleure compréhension des thématiques en vogue dans la gestion des finances publiques ; cela participera à relever au mieux le niveau de performance de nos structures en particulier et la réalisation des missions que les plus hautes autorités nous ont confiées. »

Le représentant du ministre a aussi félicité le choix de l’organisation de cette session sur place à Ouagadougou. « Un choix qui s’inscrit en droite ligne dans l’esprit de rationalisation des dépenses publiques comme recommandé par le gouvernement. »

Le représentant du ministre en charge des affaires étrangères, Lucien Kinda

Par ailleurs, la présente formation se veut également être une opportunité pour les agents financiers du ministère des Affaires étrangères de faire le bilan de fin d’exécution budgétaire pour l’année 2021 afin de relever les points forts et les points faibles pour entamer l’exercice 2022 dans de meilleures conditions.

Cette session de formation est la première d’une série de plusieurs autres qui se dérouleront durant tout le reste de l’année 2021. Ces formations sont assurées par les cadres financiers supérieurs du ministère des Affaires étrangères et, suivant le besoin, par toute autre personne ressource.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse de doctorat : « Les partenariats public-privé constituent une réponse au déficit de financement des aménagements touristiques », Soumaila Maré
Produits labellisés du Burkina : Un site web pour leur promotion
Appui au secteur privé : La Maison de l’Entreprise et la Banque mondiale se concertent pour le renforcement de leur partenariat
Assurances au Burkina : Coris Assistance Auto, pour soulager les automobilistes victimes d’accidents de circulation
Le Groupe UBA désigné « Banque africaine de l’année » par les Banker Awards 2021 Et bat le record du Banker Magazine Awards en remportant le prix « Banque de l’année » au Nigeria ainsi que douze (12) de ses filiales africaines
Economie numérique au Burkina : Sank Business milite pour "la liberté financière" des populations
Burkina : Les impôts veulent atteindre un taux de recouvrement record de 1000 milliards de francs CFA d’ici fin 2021
Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés