LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

Publié le mercredi 22 septembre 2021 à 08h00min

PARTAGER :                          
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

En dépit du précédent communiqué publié le 10 juin 2021, le Ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale (MRNCS) continue d’être abondamment sollicité par diverses structures associatives et de personnes physiques, qui souhaitent son parrainage, son patronage et/ou son soutien financier, pour organiser des activités sous le thème de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Le MRNCS se réjouit énormément de ce que la question de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale suscite en ce moment des initiatives diverses et variées. Il salue cet engouement, qui témoigne de l’engagement des uns et des autres à promouvoir ces valeurs dont nous mesurons tous l’importance et la nécessité, à cette étape cruciale de notre histoire commune.

Le MRNCS est néanmoins au regret d’informer à nouveau les uns et les autres, qu’il ne dispose pas d’un budget pour appuyer les différentes initiatives lancées par les uns et par les autres en soutien à la réconciliation nationale et à la cohésion.

Sur la base d’une demande écrite reçue en bonne et due forme, le MRNCS autorise toujours les organisateurs de ces initiatives à se prévaloir du Patronage ou du Parrainage du Ministère, mais précise que, malheureusement, il n’est pas en mesure de leur accorder un quelconque soutien financier.

En plus de ces cas, des personnes physiques ou groupes de personnes, victimes de faits administratifs ou politiques passés, et dont les dossiers n’ont toujours pas été vidés, approchent le Ministère, ou le Ministre à titre privé, pour solliciter de l‘aide, en raison des difficultés financières qu’elles traversent.

Le MRNCS comprend la situation difficile que vivent certains de nos compatriotes, qui attendent depuis des décennies que leurs dossiers soient traités et que des compensations leur soient versées. Il en est très sincèrement désolé, car il n’est malheureusement pas de la mission du Ministère de traiter ces dossiers dans le fond, et le Ministère n’a reçu aucun budget pour venir en aide à ceux qui sont dans l’attente du règlement de leurs dossiers.

La mission confiée au MRNCS, faut-il le rappeler, consiste à conduire un processus inclusif et participatif devant aboutir à l’organisation du Forum national de réconciliation qui décidera des solutions à apporter à chaque type de problèmes. Ce Forum se tiendra, bientôt, du 17 au 23 janvier 2022.

Une fois le Forum terminé, le Gouvernement mettra en place le dispositif approprié de prise en charge des différents dossiers selon les modalités qui auront été arrêtées par le Forum.

Le Ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale remercie les uns et les autres pour le soutien constant qu’ils apportent à l’action du Ministère, et dont la dernière illustration est le succès éclatant des récentes concertations communales sur les questions de réconciliation. Il sait pouvoir compter sur la bonne compréhension et la généreuse patience de tous.

Pour le Ministre d’Etat P/O
Le Chef de Service Communication

Issouf ZABSONRE
Chevalier de l’Ordre national

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 17 septembre 2021 à 16:29, par À qui la faute ? En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Les gens ont raison. Puisqu’on a de l’argent pour monter des institutions inutiles, allons jusqu’au bout. La grand médiateur du Faso n’a-t-elle pas fait distribution automatique de billets à la réélection de Roch ?
    Laissez les gens demander leur part. Quand le pays sera sec tout le monde arrêtera. Vous êtes les que les citoyens ne font que suivre

  • Le 17 septembre 2021 à 17:47, par PIADOUI En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Haaa non Monsieur le Ministre !! Soit on est Ministre ou on ne l’est pas !!. Y’a pas de 1/2 ministre. Un Ministre sans portefeuille ??? NON. La Réconciliation a un aussi un Prix, et elle ne se limite pas seulement au seul FORUM dont vous parlez, c’est aussi ces petits petits enveloppes pour les MARACANA et autres.
    S’il nya rien comme sous dedans, c’est mieux de les remettre leur machin là, sinon façon vous parlez là, c’est "SOLO BETON".

  • Le 17 septembre 2021 à 18:50, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Si les autres ministères réagissaient de la même chose, le Faso allait mieux se porter. La majeure partie des demandeurs sont des truands terribles.
    Comme les politiciens aiment ceux qui les chatouillent en passant que ce sont des électeurs potentiels, or ce sont ces mêmes personnes qui mettent vos derrières dehors.
    Courage au ministre Zéphyrin. Que dieu vous protège et vous bénisse.

  • Le 17 septembre 2021 à 22:40, par Manuel En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Bonjour
    Pour une fois je suis en parfaite harmonie avec Zeph
    Des délinquants qui veulent profiter de la détresse des honnêtes citoyens pour se remplir les poches !
    Courage à vous, je vous voterai en 2025 si c’est ça votre politique, à savoir débarrasser notre pays de ces filous et autres voleurs !
    Bravo, bravo et bravo ! Ne cédez rien à ces délinquants à Col blanc.

  • Le 18 septembre 2021 à 11:28, par Bala Wenceslas SANOU En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Courage Monsieur le ministre
    Nous sommes dans un pays où certains concitoyens sont rendus à cela : saisir toutes les opportunités pour faire la manchette. A côté de ceux et celles qui sont animés de bonne foi et d’initiatives intéressantes, foisonnent une flore de prédateurs sans aucune conscience citoyenne. Ces opportunistes, nourris par la politique politicienne des 4 dernières décennies (achats des voix lors des élections), naviguent dans toutes les eaux. De la réconciliation nationale à la défense nationale, en passant par l’enseignement, l’action sociale... ils font la manchette partout. Toutefois, les résultats de leurs actions ne sont jamais visibles...

  • Le 20 septembre 2021 à 11:33, par Gwandba En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    Ceux qui attendaient des preuves pour enfin comprendre qu’il y a d’autres manières de gouverner que celui de Rock est ses sbires sont servis.
    Certaines parmi eux, ceux qui sont des apôtres de la mal gouvernance des temps archaïques diront encore qu’il ne faut pas dire ce qui est car, nos critiques concernent des pères, des mères, filles garçons et autres balivernes de ce type comme les 96 millions de la voiture pour la maîtresse ménopausée qu’il faut pas dire car, c’est une mère.
    - La vérité ne se vanne pas à n’importe quel vent, si ce n’est le bon. En mooré, "Sidpawalemde" Sebgo ti san ka miita.
    Il fait bien de remettre ces aventuriers opportunistes à leurs places. ce que Rock ne sait pas faire car, voulant plaire à tous, même si le pays se met à genoux de par sa gestion catastrophique dans laquelle ces vautours prétendent apporter de l’aide moyennant paiement. Quoi de plus normal si des maîtresse ménopausées sont récompensées pour service rendu à hauteur de 96 millions des caisses minces de l’état ?

  • Le 21 septembre 2021 à 14:20, par Le Pacifiste En réponse à : Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »

    J’ai toujours dit que le Burkina Faso n’a pas de problème de réconciliation. Il a un problème de justice. Si des gens ont été injustement brimés dans leurs droits, il faut les dédommager. Si parce qu’on a perdu le pouvoir, on insiste sur la réconciliation tout en espérant qu’elle va effacer les fautes, je suis profondément désolé ;. Je suis cependant d’accord avec le ministère lorsqu’il dit qu’il n’a pas un budget pour des cas isolés. Si des dossiers ont été dépossédés et si effectivement des gens ont été brimés, à la fin de son travail, le ministère pourra faire la situation de ceux qui doivent être rétablis dans leurs droits

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Avis de recrutement d’un Conseiller Logistique en VIH/SIDA
Recrutement de personnel de pâtisserie