Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

COMITE INTERPARLEMENTAIRE G5-SAHEL : Une vision partagée et un engagement commun

Accueil > Petites annonces > Communiqués • LEFASO.NET • dimanche 18 octobre 2020 à 08h00min
COMITE INTERPARLEMENTAIRE G5-SAHEL : Une vision partagée et un engagement commun

Les parlementaires des pays membres du G5 SAHEL, mais aussi des Etats partenaires, sont persuadés que les défis sécuritaires et de développement auxquels font face les populations du Sahel, ne peuvent être relevés durablement que dans le cadre d’un partenariat et d’une coopération renforcée entre les États sahéliens d’une part et, entre les États sahéliens et les partenaires bilatéraux et multilatéraux au développement d’autre part.

C’est pourquoi, ils saluent l’initiative de la création du G5-Sahel comme instrument de coopération sous régionale, mais aussi comme mécanisme de coordination dans le cadre de l’édification de la paix et de la réalisation des objectifs de développement durable au Sahel.



Mais le G5 SAHEL ne saurait avoir de légitimité réelle et durable sans une appropriation et une participation effective des populations et des communautés.
En tant que représentants des populations dans leur diversité et au regard des missions régaliennes qui leur sont dévolues, les parlementaires ont un rôle crucial à jouer dans :

-  La création d’un environnement juridique et institutionnel favorable à la réussite des initiatives entrant dans le cadre du G5 SAHEL,
-  Le renforcement de la gouvernance au sein du G5 SAHEL,
-  Le renforcement des relations de confiance entre populations locales et acteurs de développement et de paix,
-  La facilitation du dialogue entre acteurs,
-  L’amélioration de l’articulation entre l’offre d’intervention et les besoins locaux.

UN CADRE DE COOPERATION ET D’ACTIONS PARLEMENTAIRE

La création du Comité Interparlementaire G5 SAHEL est la traduction concrète d’un engagement commun à mettre en place un cadre de coopération et d’actions parlementaires dans l’édification de la paix, gage de développement durable au SAHEL.

Le Comité Interparlementaire G5-Sahel est une institution consultative dont le rôle essentiel est de suivre les actions de paix et de développement, entreprises dans les pays du G5-Sahel.


Assurant leur mission de représentation et poursuivant les objectifs d’une gouvernance vertueuse et d’une légitimité renforcée, les parlementaires entendent jouer pleinement leur rôle à travers des actions conjointes sous diverses formes ; mission d’information parlementaire, contrôle, conciliation, facilitation, alerte, intermédiation, sensibilisation, tout en restant dans les limites de la séparation des pouvoirs.

Ces actions parlementaires conjointes procèdent d’une volonté commune d’assurer un contrôle démocratique de l’ensemble des initiatives mises en œuvre dans l’espace G5 SAHEL, l’enjeu étant de s’assurer que ces actions correspondent à des besoins réels et prioritaires et que les approches et instruments d’interventions sont appropriées et efficientes.

La partition des parlementaires, c’est également de contribuer à l’information et à la sensibilisation des populations et des communautés qu’ils représentent, en vue de renforcer leur adhésion à toute initiative en leur faveur. C’est aussi de partager les aspirations réelles des populations avec l’exécutif depuis l’identification jusqu’à la mise en œuvre des actions. C’est enfin de mener à chaque fois que de besoin, le plaidoyer nécessaire à un retour durable de la paix et de la sécurité au Sahel.

UN MEMBERSHIP OUVERT ET AXE SUR LE PARTAGE

L’une des particularités du CIP G5 SAHEL repose sur son membership marqué par son ouverture aux parlementaires de tout pays et/ou institutions contribuant à la mise en œuvre des initiatives de paix et de développement dans l’espace G5 SAHEL.

Cette approche procède de la volonté de permettre aux parlementaires des pays partenaires, au regard de leurs mandats de représentation (nationale et/régionale), de toucher du doigt les réalités de terrain dans une logique de redevabilité et de partage harmonisé d’informations, toute chose permettant une articulation efficace, juste et approprié de l’offre et de la demande de partenariats en faveur des populations du G5 SAHEL. 

CINQ COMMISSIONS FACE AUX GRANDS DEFIS REGIONAUX



En plus des organes d’orientation et de décision, le Comité interparlementaire G5 SAHEL est organisé en cinq (05) Commissions générales englobant les grands axes d’intervention stratégiques pour une paix et un développement durable au sahel.

• la commission défense et sécurité ;
• la commission affaires sociales et migrations ;
• la commission développement, infrastructures et environnement ;
• la commission économie, finances et budget ;
• la commission gouvernance, justice et droits humains ;

Ces commissions sont soutenues dans leurs actions par un Secrétariat exécutif basé à Niamey.

UN DEFI DE TAILLE : LA MOBILISATION DES RESSOURCES

L’impact escompté de l’implication des parlementaires sur les résultats attendus des initiatives au sahel est indéniable au regard des missions qu’ils entendent mener. Ces missions ont un coût que les cotisations statutaires des parlements membres ne peuvent à elles seuls supporter.
C’est pourquoi, il est nécessaire et indispensable d’avoir des sources alternatives et des mécanismes innovants de financement, notamment à travers le développement du partenariat.

Soutien photo : Hon. Issaka MANZO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Consultation publique relative aux modalités d’attribution des fréquences pour la fourniture d’accès à Internet au Burkina Faso
Pôle de Croissance de Bagré : Les bénéficiaires du Projet invités à introduire leurs demandes de paiement au plus tard le 31 décembre 2020
Université Joseph KI-ZERBO : Recrutement d’étudiants en régime professionnel en Licence de Sciences Informatiques Appliquées en ligne
Recrutement de partenaires de mise en œuvre du Projet Soutenir l’Exploitation Familiale pour Lancer l’Elevage des Volailles et Valoriser l’Economie Rurale
Action Contre la Faim recherche deux (02) prestataires pour le suivi et contrôle des ouvrages
Programme des premières journées Joseph Ki-Zerbo
Appel à candidatures pour le recrutement d’étudiants à l’IUFIC au titre de l’année universitaire 2020-2021
Formation professionnelle : CFPEM-SST, une entreprise au top avec les normes
Créez votre entreprise en ligne et en toute sécurité !
Lutte contre la pandemie de la covid-19 : La Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA (CCR- UEMOA) accompagne les organisations du secteur privé communautaire à travers un appui financier
Emploi : Le cabinet CRI recrute plusieurs profils pour le compte d’une Agence
VACANCY ANNOUNCEMENT : Project Management Specialist (Peace and Governance)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés