Accueil > ... > Forum 1750528

Coronavirus : Les chercheurs burkinabè proposent une piste pour éviter des millions de victimes

30 mars 2020, 03:28, par Sidpawalemdé Sebgo

Excellent travail. Cela montre encore si besoins était que nous avons de très bons techniciens aux têtes bien pleines. Deux observations cependant :

1°) Celui qui a trouvé le titre n’a visiblement pas lu l’article. Cette étude se contente de donner une prédiction en fonction des données actuelles, à savoir que le pic sera atteint le soixante-quatrième jour avec plus de sept millions de Burkinabè porteurs du virus. A noter que cela correspond au Lundi 11 Mai 2020.

Non seulement les auteurs ne donnent AUCUNE PISTE pour éviter cela, mais il y a une différence entre 7 millions d’infectés et 7 millions de "victimes" ou morts.

Rappelons que l’infection au Covid-19 est bénigne pour 85 à 90% des contaminés, que 10 à15% développent une forme grave, et que la mortalité liée à cette épidémie est autour de 5% avec quelques variations par pays. Cette mortalité est par ailleurs corrélée avec un âge avancé et l’existence d’une autre maladie. En résumé donc, ils n’ont PAS PRÉDIT des millions de morts.

2°) Tout en félicitant les auteurs et sans remettre en cause la qualité et le caractère scientifique de leur travail, je reste convaincu que ces prédictions ne se réaliseront pas. Car les déterminants sont sociologiques et non mathématiques. Trois facteurs, que ne prennent en compte ni les infectiologues ni les épidémiologistes (sauf ex-post) seront à mon avis importants :

a) La résilience acquise de l’Afrique sub-saharienne, où les populations sont soumises depuis toujours à un roulement d’infections et d’épidémies de toutes sortes, conférant une certaine "résistance" aux organismes.

b) La pyramide des âges, complètement inversé en Afrique par rapport aux pays asiatiques et européens. Le nombre important de personnes âgées et porteuses de plusieurs pathologies gérontologiques a certainement joué un rôle dans le grand nombre de victimes dans ces pays.

C) Paradoxalement, le piètre état de nos systèmes de santé permettra de ne pas avoir ce scénario catastrophe. Nous serons tout simplement dans l’incapacité de diagnostiquer 7 millions de porteurs, ni de dénombrer le nombre exact de morts liés à Covid-19 spécifiquement. Comme de façon habituelle nous enregistrons une mortalité forte et précoce par rapport aux pays développés, il n’est même pas sûr qu’en dehors des décès à l’hôpital (lesquels seront rapidement saturés) nous noterons une différence avec les autres années.

Notons d’ailleurs que dans les pays les plus développés du monde, les autorités reconnaissent que les nombres annoncés sont ceux des décès à l’hôpital, et que ceux survenus à domicile ou dans les maisons de retraite ne sont pas pris en compte, le test post-mortem n’étant pas recommandé.

En définitive donc, il n’est pas exclu que nous ayons déjà des milliers de d’infectés, et il se peut que nous finissions avec plus de dix millions de porteurs réels. Mais les chiffres "officiels" ne montrerons pas cela, ni d’ailleurs ceux de la mortalité. Arrêtons donc de se faire peur et consolons nous en nous disant que nous auront acquis la fameuse "immunité de masse" d’ici Avril, Mai, Juin ou Juillet...

Les seules VRAIES questions sont celles-ci :
* Combien de morts auront nous ?
* Les mesures que nous allons prendre vont-elles raccourcir
la durée de l’épidémie ou au contraire l’allonger ?
* Comment la société et l’économie vont-elles supporter ce choc ?

Cordialement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés