Accueil > ... > Forum 1476100

Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

12 décembre 2018, 11:32, par Samson

M. Dimitri OUEDRAOGO
Avant d’écrire un article, documentez-vous suffisamment au risque de paraitre ridicule. Ne donnez pas à SANKARA une prétention qu’il n’a jamais eue. Il n’a jamais eu la prétention de donner une leçon ni à l’Europe, ni à la France. SANKARA a fait sa révolution en Haute-Volta qu’il a baptisée par la suite Burkina Faso. Il a fait sa révolution pour le bien être de son peuple.
SANKARA n’a jamais prétendu être un prophète. Il savait d’où il venait et ce qu’il voulait pour son peuple, c’est tout. SANKARA ne s’est pas fait tout seul, il a étudié l’histoire des autres peuples. Il a appris le français et s’était toujours exprimé en français. La crise du système capitaliste ne date pas du temps de SANKARA mais bien avant lui. Il a certainement lu Lénine, le père de la révolution bolchevick en Russie. Avant Lénine, il y a eu Karl Marx qui a lancé le fameux mot d’ordre « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! » qu’il a certainement lu aussi. Avant donc SANKARA, il y a eu des européens qui ont mobilisé leur peuple pour combattre cette crise du système capitaliste. SANKARA n’est donc pas un prophète et il n’a jamais eu la prétention de donner des leçons à qui que ce soit.
Avant SANKARA, il y eu le RDA (Rassemblement Démocratique Africain) en 1946 qui s’est battu contre le colonialisme, puis la FEANF (Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France) qui s’est aussi battue contre le colonialisme et l’impérialisme des années 50 jusqu’aux années 70.
Avant SANKARA, il y eu l’UGEV (Union Générale des Etudiants Voltaïques) de 1960 à nos jours (UGEB) qui combat le néocolonialisme et l’impérialisme depuis les années 60, qui dénonce depuis longtemps donc la « Françafrique ». SANKARA, alors jeune sous-officier stagiaire en France dans les années 70 a eu l’occasion de participer à des assemblées générales de sous-sections de l’UGEV.
Pour conclure, mon cher Dimitri OUEDRAOGO, SANKARA s’est beaucoup inspiré de l’histoire des peuples du monde, surtout européens, des luttes des pionniers africains pour bâtir sa révolution. SANKARA n’était pas un prophète. Il a été un homme ordinaire, simple et proche des gens.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés