Accueil > ... > Forum 1378805

Vote des Burkinabè de l’étranger : « La parole donnée de l’exécutif actuel n’engage que ceux qui y croient »

4 août 2018, 12:18, par yabore

Heureusement que convaincu ou pas vous êtes allez dans le même sens que la direction du Parti sinon vous seriez exclus du DCP. je doute que vous soyez convaincu et vous avez été contraint ROCH, au temps ou il étai Président du CDP était contraint de porter é la connaissance du public la position du parti sur la limitation des mandats notamment Présidentiel alors qu’il était bénéficiaire des dispositions de la limitation tant vertical (intérieur du parti) qu’horizontal (le parti étant majoritaire sinon un mega parti). c’était avant le FASO n’aie encore ratifié la charte africaine avec ses contraintes de respecter les dispositions les plus favorables déja contenues dans les constitutions en vigueur. on connait le sort à ROCH subi dès la rentrée en vigueur de la charte, d’abord traité de charognard , il a été demis de sa position de favoris et invité de faire la preuve qu’il est épervier.
Cher Kaooswéto, mieux vaut mettre cent ans pour une participation 100% des burkinabé de l’étranger que favoriser un vote mercenariat de ces derniers. pour Nous les 10% sont des burkinabè sans faute car étant conformes à notre code des personnes et de famille en vigueur, les 90% qui refusent de se conformes à nos textes nationaux ne sont que des mercenaires qui veulent prendre les burkinabé de l’intérieur en otage. d’ici qu’ils disent que leur vote est plus qualifié par ceux d’intellectuels quels complexe de supériorité ?. que l’on se rappelle du temps ou l’UGEV, PCRV SOLIDARITE quand on dèplacé le siège de l’UGEV de PARIS a OUAGADOUGOU courant 1979. que n’avons nous entendus des carriéristes et des dits intellectuels par rapport à l’animation de la lutte des classes syndicales ? leurs propositions contenues dans l’étude des thèmes étaient indiscutables. Actuellement dans le FASO démocratique, il y a des reliques d’intellectuels à propositions indiscutables =KAOOSWETO, comparaison n’est pas raison , nous étions tous fiers que Le BURKINA ait été identifié comme projet pilote de la mise des instruments de la CEDAO /UA en matière de démocratie par la mise en œuvre de la charte africaine de la démocratie , et des élections et de la gouvernance à cause de l’article 37 de notre constitution dérouillée par l’article 52 de la charte parce que contenant des dispositions des plus favorables é l’alternance. Qu’avez vous fait , vous militants dits indécrotables ou myopespolitiques du CDP, pour mériter cette confiance internationale ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés