Accueil > ... > Forum 1303492

Burkina : Les adieux de la nation au préfet d’Oursi, Patrice Kaboré

17 mai 2018, 08:05, par Ka

Oui mon cher Raso, il y a des moyens simples avec le peu d’argent qu’on n’a pour éradiquer ce fléau. Comme tu l’as si bien dit, ‘’’les Burkinabé sont prêts à faire des sacrifices d’économie pour leur sécurité.’’’’ Je me rappelle qu’au temps d’une révolution inachevée d’un grand idéologue, on n’avait pas besoin beaucoup d’argent pour créer des agents de renseignement très efficaces, et ce ne sont pas des rescapés du CDR au pouvoir de nos jours qui me diront le contraire : A l’époque avec le peu d’argent que contenait la caisse de l’état, les cireurs de chaussures, les mécaniciens au bord des routes, la poulette vendeuse de lait, les teinturiers qui sillonnaient les villages a dos d’âne pour récolter les pagnes ou boubous a teinter, sont des agents de renseignement moins chère et plus efficaces pour la sécurité nationale et qui travaillaient avec confiance avec les autorités compétentes, que des agents payés à des millions assis dans les bureaux avec des écoutes téléphoniques et autres. Ces personnes dont j’ai cité, traversaient même les frontières pour leur travail, et ça marchait sans téléphone, ni écriture qui laisse des traces, mais dans la mémoire. Je crois qu’un introverti très malin a repris ce système ancestral sans crier sur les toits, et les résultats étaient là.

Messieurs les décideurs du jour, la situation est devenu très grave dans notre pays, mettez votre peuple tout entier contre une minorité malsaine qui veut détruire le pays que nous aimons tous, et vous constaterez que le vivre ensemble comme a vécu nos parents reviendra.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés