Accueil > ... > Forum 10380

> Affaire Dabré : Cupidité ou erreur de Me Sankara ?

7 mars 2007, 05:55, par Bouba Bouda

Quand je lis les articles du Journal "L’Opinion" je détecte toujours quelque chose qui cloche comme dans le cas du présent article :

1) Dans le cas présent le professionnalisme aurait voulu que l’auteur cherche à voir la décision de justice (Me Sankara ne peut pas faire détruire une maison sans une décision de justice. L’huissier et les policiers chargés de l’exécution ne le feraient pas). Ensuite, il aurait pu approcher Me SANKARA pour avoir sa version et pourquoi pas le parquet ou d’autres spécialistes du droit pour un avis de spécialiste sur ladite décision de justice au lieu de spéculer en profane ; cette décision de justice, les victimes doivent d’ailleurs en avoir une copie. Ont-ils fait appel sans succès devant les juridictions compétentes ? Si eux et leur avocat n’ont pas fait appel c’est qu’ils ont accepté la décision de justice et les conséquences. Une décision de justice peut être évitée, attaquée ou annulée devant les juridictions compétentes. Mais une fois qu’elle est établie et qu’elle n’est pas annulée c’est pour être exécuté.

2) Si l’aauteur de l’article n’est pas d’accord avec la décision de justice, c’est plutôt la juridiction qui l’a délivrée qu’il doit critiquer. S’il estime que justice n’a pas été rendu à travers cete décision, c’est la justice qu’il doit critiquer et non l’avocat.

2) Les spécialistes du droit vous diront que le droit et la morale ne font pas bon ménage et tout le monde le sait ; Prenons par exemple un avocat des plus renommés et des plus humanistes comme Me Pacéré. Pensez-vous qu’il pourrait exercer sa profession sans exécuter une décision de justice parce que morale oblige ....

3) Doit-on mélanger l’homme de droit (avocat) et l’homme politique ? Cette affaire, il me semble, n’a rien à voir avec l’homme politique que vous (l’auteur de l’article) cherchez à détruire par tous les moyens en vous y prenant maladroitement - ce qui met en évidence encore votre manque de professionnalisme.

En définitive, personnellement j’invite Fasonet dont nous sommes tous fier à être un peu plus rigoureux dans la sélection des articles provenant de ce journal. En effet, à chaque fois, c’est le même scénario : titre ronflant, contenu vide ou analyse mal conduite, biaisée ou partisane et à la fin je vois signé l’Opinion. Il y a quelques années, on relevait de tels écrits dans Sidwaya mais aujourd’hui on est tous fier du professionalisme qu’il y a à Sidwaya.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés