Actualités :: Lotissement à Boulmiougou : Des jeunes dans le doute

Les opérations de lotissement au secteur 17 de l’arrondissement de Boulmiougou continuent à faire couler beaucoup d’encre. Cette fois, ce sont des jeunes qui montent au créneau pour émettre des doutes sur la volonté réelle des responsables de faire aboutir ces opérations.

"A la date d’aujourd’hui, bon nombre de préoccupations concernant le lotissement du secteur 17 n’ont pas été prises en compte. Raison pour laquelle nous, jeunes soucieux de cet état de fait, venons, par notre modeste contribution, vous apporter quelques précisions sur la situation qui prévaut actuellement dans la zone nouvellement lotie.

D’abord, depuis le commencement du lotissement, nous avons constaté beaucoup de points sombres. Maintenant le doute est devenue réel.

La question qui nous vient en tête, premièrement, c’est de savoir si effectivement l’arrondissement de Boulmiougou fait partie des autres arrondissements de la commune de Ouagadougou. Cette question semble bête, mais lancinante et embarrassante. C’est dire donc que depuis le 11 juillet 2005 à la mairie de Boulmiougou, le maire Simon Compaoré nous a promis d’amener les machines dès le lendemain.

Mais à l’heure où nous vous écrivons ces lignes, les machines ne sont pas sur les lieux pour déblayer les resldus des maisons déconstruites. Or, conformément à ce qui a été dit à l’aube du lotissement, la contribution de la population devait servir prioritairement à la construction des infrastructures sociales telles que les écoles, les dispensaires et même les forages, sans oublier les aménagements des voies.

Aussi, lors du paiement des frais de lotissement, les responsables de la mairie n’ont ménagé aucun effort pour que la population puisse s’acquitter de ces frais ; mais quand l’heure des réclamations ou litiges, la population est vite transformée en bétail, puisqu’elle est chassée, à tort ou à raison, par le maire de la commune de Ouagadougou"

Les responsables

Kinda Prosper
Derra Zackaria
Kaboré Sambo
Kabré Adama

Fermeture du bureau de vote de Bobo-Dioulasso pour les (...)
15 mai 2024 / Journée des traditions : Dire que cette (...)
Burkina : L’ancien Premier ministre Albert Ouédraogo (...)
Tribune : « Notre quête de souveraineté et de développement
Journée des coutumes et des Traditions chaque15 mai : « (...)
Tribune : « La culture porte les espoirs d’une Afrique de (...)
Burkina : L’arabe, langue oubliée de la réforme (...)
Burkina Faso : Justice militaire et droits de (...)
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de (...)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)
Burkina/Crise énergétique : « Il est illusoire de penser (...)
Le Dioula : Langue et ethnie ?
Baisse drastique des coûts dans la santé : Comment (...)
Sénégal / Diomaye Faye président ! : La nouvelle (...)
Burkina : De la maîtrise des dépenses énergétiques des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5397


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés