Actualités :: Une sankariste répond au prête-nom Zongo Mahamoudou

Monsieur le Directeur de Sidwaya,

Vous avez publié un écrit signé d’un certain Zongo Mahamoudou qui affirme que "Maître Bénéwende Sankara, lui, pense déjà qu’il est le plus grand opposant, alors qu’il est le dernier venu en politique où l’apprentissage est long, très long ; il devrait réfléchir davantage.

D’ailleurs la rumeur de ses accointances avec le pouvoir court le pays, et il ne sera pas étonnant qu’il se retrouve dans la même situation que Laurent Bado et Emile Paré très bientôt... " A l’analyse de l’écrit calomnieux de Monsieur Zongo, on n’a pas besoin d’être devin pour découvrir la supercherie d’une lâcheté incommensurable qui se cache derrière un prête-nom. Ce dernier est en réalité un manteau derrière lequel se cache un homme sinistre dont les atteintes répétées à la démocratie sont établies de longue date et de notoriété publique.

En effet, l’intéressé s’est déjà illustré dans le passé comme étant un vulgaire tortionnaire infiltré dans les vaillantes structures populaires dans un quartier Saint de Ouaga pour saboter la révolution. Oh ! comble du paradoxe ! Il aurait même fait partie des missions d’explication de l’assassinat du camarade président Thomas Sankara sous le Front Populaire. Tout récemment, Blaise Compaoré pour son pseudo-putsch a eu recours à lui pour trahir la cause commune de l’opposition dont l’élan unitaire était devenu une menace sérieuse pour Blaise Compaoré.

Enfin l’opinion retiendra que ce sont les mêmes types, opposants le jour et collaborateurs la nuit, qui ont tenté de saborder le front des luttes unitaires de l’opposition aujourd’hui regroupée dans Alternance 2005. Mais les masques tombant de jour en jour plus bas, le peuple burkinabè retiendra avec la décantation politique que Zongo Mahamoudou est obligé de reconnaître et d’affirmer que seul Maître Bénéwendé S. Sankara est vraiment le plus grand opposant. Cela est une vérité qui crève les yeux. Même les ennemis de Maître Bénéwendé S. Sankara sont obligés de reconnaître que d’opposants au Burkina Faso, s’il ne reste qu’un c’est bien lui !

En effet, même s’il est le dernier venu en politique, un proverbe dit qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années. Seuls les médiocres qualifient d’expériences politiques leurs décennies d’échecs. Alors, s’il s’agit de cette expérience-là, Maître Sankara n’en a pas du tout besoin. Maintenant quant à vos choix personnels d’hommes politiques vertueux à vos yeux qui sont frappés de cécité congénitale, je respecte en bonne démocrate votre opinion car tous ceux qui se ressemblent s’assemblent.

Aussi, je remercie Monsieur Zongo Mahamoudou de nous rappeler que son modèle de vertu qu’est Norbert Tiendrebéogo est celui-là même qui a révélé lors du faux complot savamment mis en scène par le pouvoir (avec sa bénédiction ?) qu’il avait reçu des propositions de soutien d’un émissaire (le même que Laurent Bado ?) du chef de l’Etat, Blaise Compaoré. N’est-ce-pas là les vraies accointances ? Les Mossi disent que l’hyène s’attaque tout au moins à ce qui ressemble à de la chèvre. Monsieur Zongo Mahamoudou, vous qui préférez l’ivraie au vrai blé, répondez alors à ces quelques questions :

1- pourquoi à un moment crucial de la vie de l’opposition qui tentait une unité d’action pertinente et crédible en vue de l’alternance en 2005, Laurent Bado et Norbert Tiendrebéogo ont-ils été contactés par Blaise Compaoré ?

2- A quels fins et comment, alors qu’ils ont tous signé le mémorandum du 23 février 2004, le PAREN de Laurent Bado et le FFS de Norbert Tiendrebéogo ont-ils quitté Alternance 2005 ?

2- Pourquoi vous acharnez-vous sur Maître Bénèwendé Sankara qui n’a jamais été contacté par Blaise Compaoré et n’a donc pas eu des accointances avec lui ?

3- Vous Souvenez-vous des affirmations de Norbert Tiendrebéogo au cours du meeting tenu à la Maison du peuple le l5 mai 2004, selon lesquelles le "large ratissage" du procureur général conçu dans le plan machiavélique du faux complot visait en réalité l’arrestation de Maître Bénéwendé Sankara et Maître Hermann Yaméogo ?

5- Quel sens donnez-vous à la grâce présidentielle accordée par Blaise Compaoré un certain 3l mars au caporal Bassana et au capitaine Bayoulou qui est un intime de Norbert Tiendrebéogo ? Est-ce lui l’émissaire du chef de l’Etat qui aurait fait les propositions de soutien à Norbert Tiendrebéogo ? Et pour quelles raisons ? Décidément, il y a des faits troublants et des coïncidences inexplicables aux couleurs du caméléon. Pour moi, en tant que sankariste, ce qui est important c’est de savoir ici et maintenant quels sont ceux qui trahissent de façon consciente ou inconsciente la cause Sankariste en refusant l’unité par l’équilibrisme, les faux-fuyants, les fuites en avant, la médisance, la calomnie et les ragots de cabaret ? Mais le jour viendra. . .

Voyez-vous, il y a les opposants gâteaux qui reçoivent des millions ou des propositions de soutien, il y a Maître Sankara opposant qui paie lourd tribut, qui a ses comptes bancaires injustement bloqués, ses biens et ceux des membres de sa famille saisis et comme si cela ne suffisait pas, il est menacé maintenant de mort. Entre la mort et les millions, Maître Sankara a choisi sa patrie et son peuple, sacrifice suprême ; sinon il préférerait être à l’ouvrage dans son cabinet d’avocat.

Monsieur Zongo Mahamoudou dit que Maître Bénéwendé S. Sankara pense qu’il est le plus grand opposant. Effectivement c’est un constat ! Quand à dire qu’il ne serait pas étonnant qu’il se retrouve dans la même situation que Laurent Bado et Emile Paré eh bien ! Monsieur Zongo Mahamoudou vous attendrez pendant longtemps parce que Maître Sankara est un sankariste pur sang. Et le professeur L. Bado l’aura bien compris.

Mon cher Zongo Mahamoudou, comprenez bien que si un caméléon est un caméléon, un chat est un chat ; je puisse vous assurez que ce chat va traquer et débusquer tous les caméléons équilibristes quels que soientt leur couleur du moment et le manteau derrière lequel ils se cachent. En tout état de cause, les fossoyeurs de l’unité sankariste seront extirpés du mouvement sankariste et l’Union pour la renaissance/Mouvement sankariste (UNIR/MS), aux côtés des autres sankaristes sincères, se fera toujours le défenseur intrépide de l’idéal sankariste pour le bien du peuple Burkinabè.

L’INFILTRATION ET LA CALOMNIE NE PASSERONT PAS ! SEULE LA VERITE TRIOMPHE !

FATOUMATA TRAORE
Militante sankariste de longue date
Militante de l’UNIR/MS au secteur 1 de Ouagadougou

Sidwaya

Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Fermeture du bureau de vote de Bobo-Dioulasso pour les (...)
15 mai 2024 / Journée des traditions : Dire que cette (...)
Burkina : L’ancien Premier ministre Albert Ouédraogo (...)
Tribune : « Notre quête de souveraineté et de développement
Journée des coutumes et des Traditions chaque15 mai : « (...)
Tribune : « La culture porte les espoirs d’une Afrique de (...)
Burkina : L’arabe, langue oubliée de la réforme (...)
Burkina Faso : Justice militaire et droits de (...)
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de (...)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)
Burkina/Crise énergétique : « Il est illusoire de penser (...)
Le Dioula : Langue et ethnie ?
Baisse drastique des coûts dans la santé : Comment (...)
Sénégal / Diomaye Faye président ! : La nouvelle (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5418


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés