Actualités :: Partis politiques : Le PAREN change d’optique

Dans sa volonté de rendre compte de ses activités, le Parti de la renaissance nationale (PAREN) a tenu sa quatrième conférence de presse, mardi dernier. Laurent Bado et ses frères ont décidé désormais de lutter pour l’alternance au pouvoir.

Laurent Bado, le professeur, député et président du PAREN n’a plus maille à partir avec la presse burkinabè. Il sollicite même l’aide des médias pour se faire comprendre. Aussi les journalistes ont-ils répondu présent à l’invitation du parti à la Maison du retraité Antoine Nanga ce mardi 25 novembre. Conférencier à la verve incontestable, le grand frère Laurent (comme il aime à se faire appeler) a exprimé sans détour, ses convictions sur les questions à l’ordre du jour de la rencontre et toutes celles posées par les journalistes.

Concernant la tentative de putsch, le PAREN affiche une attitude dubitative, mais se garde bien de dire si oui ou non il croit qu’il y a eu tentative de coup. Ce que le PAREN déplore dans cette affaire, c’est que l’annonce d’une nouvelle aussi importante ait été faite par un magistrat et non par l’autorité garante du respect de la constitution, ou à défaut, de son représentant désigné. Autre inquiétude du PAREN, la garde à vue des prévenus au-delà du délai légal. Suite à la pendaison du sergent Moussa Kaboré et le coma du lieutenant Minoungou, le PAREN interpelle l’Etat sur la sécurité physique des prévenus aux fins d’une justice transparente. Aucune question des journalistes n’a pu déterminer M. Bado et ses compagnons à prendre une position tranchée sur le putsch, par prudence de ne pas faire des déclarations hasardeuses non fondées sans preuves.

Le PAREN, une force de proposition

Au chapitre des actions et initiatives du parti, les échanges avec les journalistes ont porté sur le sort réservé aux propositions de loi faites par le PAREN à l’Assemblée. Six (6) propositions de loi au total, qui ont toutes été rejetées à des motifs divers. Pour la deuxième année de la présente législature, le PAREN compte encore proposer six (6) autres lois dont trois (3) ont déjà été déposées. La conclusion que le parti tire du rejet de ses précédentes propositions de loi, c’est que l’opposition doit chercher désormais l’alternance.

En clair, Laurent Bado et ses frères du PAREN quittent la logique de "parti-contribution", pour entrer dans celle d’un parti qui compte se battre pour accéder au pouvoir d’Etat.

Les activités extra-parlementaires ont aussi nourri la conférence de presse. notamment la création de l’Opposition burkinabè unie (OBU) dont l’objectif n’est nullement d’affaiblir l’opposition, assure Laurent Bado, bien au contraire. Le président du PAREN a alors cité plusieurs tentatives d’incitation à l’union des partis de l’opposition, sans aboutir au résultat escompté. D’où le changement de cap qui se dessine dans l’attitude de ce jeune parti décidément riche en initiatives.

Sibiri SANOU
sidwaya

Politique : Les partis PDP-PS et le PRIT-LANNAYA (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : « Il ne sera pas le premier (...)
Politique : L’Union des Républicains (UDR) rejoint le (...)
Sondage d’opinion de la gestion du pouvoir : Le (...)
Burkina : Le parti au pouvoir, le MPP, dénonce certaines (...)
Situation nationale : La tenue des élections à bonne (...)
Situation nationale : La majorité présidentielle donne (...)
Élections de novembre 2020 : Le Nouveau Temps pour la (...)
Affaire Cabinet Dalberg : Le journal Jeune Afrique dit (...)
Député Yahaya Zoungrana au président du Faso : « Il serait (...)
Burkina : « Zida sera là, il jouit aujourd’hui de la (...)
Vie politique : L’ancien député, Drissa Sanogo, crée un (...)
Présidentielle de novembre 2020 au Burkina : L’ancien (...)
Cabinet Dalberg mandaté pour faire face à l’après covid-19 (...)
Burkina : « Il faut un dialogue national ouvert à tout le (...)
Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre (...)
COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : Des conseillers (...)
Situation nationale : « La stigmatisation et le repli (...)
Burkina : « Nous n’avons pas l’impression que la crise (...)
Élections couplées de 2020 : Le Front Patriotique pour le (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 10521



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés