Actualités :: Assemblée nationale : quitus au gouvernement pour ratifier deux accords de (...)

Le parlement a examiné et adopté jeudi dernier, deux projets de loi autorisant le gouvernement à ratifier deux accords de prêts pour financer l’éducation et la réduction de la pauvreté. La séance était présidée par Marc Oubkiri Yao, 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Conclu le septembre 2003 entre notre pays et le Fonds africain de développement (FAD), le 1er accord qui a été examiné par les députés servira à financer le "Projet d’appui à l’éducation de base et au renforcement des capacités (Projet Education".

D’un coût total d’environ 15,75 milliards de FCFA dont une partie en don du FAD, ce projet Education V vise entre autres, l’élargissement de l’accès et l’amélioration de la qualité de l’éducation de base ainsi que le renforcement des capacités des acteurs. Il permettra la construction de 90 complexes scolaires (bâtiment de 03 classes, 03 logements, 01 forage, des latrines, 01 bureau, 01 magasin, 01 cantine) dans les provinces du Namentenga, du Séno et du Soum.

Pendant le même moment, 38 nouvelles écoles à 06 classes seront réalisées dans les quartiers périphériques des villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou. Le projet favorisera enfin, la normalisation d’écoles, la construction de CEG et de Centres permanents d’alphabétisation.

Quant au second accord de prêt, il a été conclu entre notre gouvernement et le Fonds de l’OPEP pour le développement international, le 21 août 2003. Il est relatif à l’allègement de la dette du Burkina dans le cadre de l’initiative PPTE renforcée.

Suivant les estimations de la Banque mondiale et du FMI, l’allègement consenti par le Fonds de l’OPEP pour le développement international dans le cadre de l’initiative PPTE (phase II) au Burkina Faso, s’élève à 9 420 000 dollars US. Aux termes du présent accord proposé pour ratification, le Fonds de l’OPEP pour le développement international, consent à notre pays un prêt concessionnel de 5 000 000 dollars US et un élément don de 2 000 000 dollars US qui couvrira une partie de l’allègement. Le reliquat de l’allègement qui se dégage après l’octroi du prêt concessionnel, soit 7 420 000 dollars US sera consenti par un rééchelonnement des prêts accordés par cette institution au Burkina Faso.

Pour le ministre des Finances et du Budget, la ratification de cet accord permettra d’assainir la situation d’ensemble de l’endettement du Burkina Faso et de dégager davantage de ressources à affecter aux secteurs sociaux définis dans le cadre stratégique de lutte contre la pauvreté".

Victorien A. SAWADOGO
Sidwaya

Lutte contre le terrorisme au Burkina : La junte doit (...)
Politique au Burkina : « Il n’y a pas eu une réelle (...)
Pouvoir MPSR au Burkina Faso : Les internautes sont (...)
Burkina/Assemblée de la transition : « Le pays-là est (...)
Primature : Albert Ouédraogo galvanise le personnel
Burkina/ Politique : Saran Sérémé annonce avoir posé une (...)
Transition burkinabè : Un parti politique demande la (...)
Transition au Burkina : « En quoi un gouvernement civil (...)
Burkina : Le président du Faso rappelle les sous-officiers
Installation du ministre des affaires étrangères : « Je (...)
Assemblée législative de transition : Le choix de Oumar (...)
Région du Centre-est : Seydou Noba désigné pour siéger à (...)
Ministère du genre et de la famille : Salimata Nébié / (...)
Gouvernement de la transition au Burkina : Boukary (...)
Burkina/Ministère de l’Agriculture : Innocent Kiba entend (...)
Ministère des Affaires religieuses et coutumières : (...)
Mines et carrières au Burkina : La réforme de l’exploitation
Ministère en charge de la solidarité nationale : Répondre (...)
Ministère des Transports : Mahamadou Zampaligré prêt à (...)
Burkina/Assemblée législative de la transition : Seydou (...)
Burkina/Ministère du développement industriel, du (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 11613



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés