Actualités :: Au Cœur de la prospérité : « Une Ode au Développement et à la Sécurité (...)

Yacouba Boenzemwêndé Israël Ouédraogo, économiste de formation, partage ses réflexions sur l’importance de l’harmonie entre le développement et la sécurité pour la prospérité des nations. C’est une exploration poétique de la manière dont ces deux éléments essentiels s’entrelacent pour créer un tapis de prospérité sur lequel l’humanité peut avancer vers un avenir meilleur, dit-il.

Dans un monde où les défis de la sécurité et du développement se croisent et se compliquent mutuellement, il est essentiel de comprendre leur interdépendance. Ce texte explore la danse délicate entre ces deux piliers fondamentaux de la prospérité d’une nation. Il illustre comment un environnement sécurisé favorise le développement économique et social, et comment, en retour, un développement robuste peut renforcer la paix et la stabilité. À travers une métaphore poétique, nous découvrons que le développement et la sécurité ne sont pas des entités isolées, mais des partenaires dans la création d’un avenir meilleur pour tous.

Dans l’harmonie des nations, le développement et la sécurité dansent une valse délicate.
Au Cœur de la_Prospérité : "Une Ode au Développement et à la Sécurité"
Dans le jardin de l’humanité, deux fleurs croissent côte à côte,
L’une, éclatante, symbolise le développement, l’autre, la sécurité, son rempart.
Ensemble, elles tissent le tapis de la prospérité, entrelacées dans un destin partagé,
Où chaque pétale de progrès ne saurait éclore sans la rosée de la paix.

Le développement, tel un sculpteur, façonne l’avenir avec espoir,
Bâtissant des cités, des ponts vers demain, dans un élan créateur.
Il peint sur la toile du temps des opportunités vastes et variées,
Offrant à chaque âme la chance de s’épanouir, loin des ombres du désespoir.
La sécurité, gardienne vigilante, veille sur ce rêve grandissant,

Elle est le phare qui guide les navires vers des ports sûrs et accueillants.
Dans son giron, les peurs s’apaisent, les menaces s’estompent,
Et la confiance, telle une étoile, illumine le chemin de l’espérance.
Quand le développement sème les graines de l’abondance,
La sécurité les protège, les nourrit, leur permettant de germer.
Et si la sécurité forge les chaînes qui unissent les cœurs,

Le développement les enjolive, les transforme en liens d’amour et de fraternité.
Ainsi, main dans la main, ils avancent, inséparables compagnons,
Leur alliance est le socle sur lequel s’érige un monde plus juste.
Car sans sécurité, le développement est un château de sable face aux vagues,
Et sans développement, la sécurité est une forteresse vide, sans âme qui l’habite.

Dans cette symphonie de l’existence, chaque note compte, chaque effort s’additionne,
Pour composer l’hymne de la stabilité, où chaque voix trouve sa résonance.
C’est dans cette union sacrée que réside la clé de la paix durable,
Où développement et sécurité, en parfaite symbiose, célèbrent la danse de la vie.

Yacouba Boenzemwêndé Israël Ouédraogo
Economiste de formation
email : yacisra.bf@gmail.com

Burkina : Les assises nationales, c’est comme la mort ou (...)
Burkina : Des citoyens suggèrent un nouveau mode de (...)
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Fermeture du bureau de vote de Bobo-Dioulasso pour les (...)
15 mai 2024 / Journée des traditions : Dire que cette (...)
Burkina : L’ancien Premier ministre Albert Ouédraogo (...)
Tribune : « Notre quête de souveraineté et de développement
Journée des coutumes et des Traditions chaque15 mai : « (...)
Tribune : « La culture porte les espoirs d’une Afrique de (...)
Burkina : L’arabe, langue oubliée de la réforme (...)
Burkina Faso : Justice militaire et droits de (...)
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de (...)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)
Burkina/Crise énergétique : « Il est illusoire de penser (...)
Le Dioula : Langue et ethnie ?

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5418


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés