Actualités :: Football : La CAN de l’hospitalité en Côte d’Ivoire sera Etalons du Burkina (...)

Les chances des Etalons du Burkina Faso de remporter la Coupe d’Afrique des nations de football qui démarre en Côte d’Ivoire le 13 janvier 2024 restent intactes, estime Ousmane So, président de la Convergence citoyenne et panafricaine (CCP/BF), qui avance trois raisons pour expliquer son affirmation.

La grande fête du football africain ouvre ses portes dans quelques jours, soit le 13 janvier 2024. Les échos et les signaux qui proviennent du pays de Houphouët BOIGNY semblent indiquer que cette édition de la coupe d’Afrique de football sera l’une des plus disputées et des plus réussies de l’histoire de cette compétition. Une chose est sûre et déjà visible en terre ivoirienne, c’est l’existence d’une belle émulation à quelques jours de la compétition dans tous les secteurs d’activités. Cette saine émulation avant la CAN est à mettre à l’actif de l’ensemble du Peuple de Côte d’Ivoire sous le magistère du Président Alassane OUATTARA.

Le Burkina Faso, à l’instar de plusieurs pays africains, ira à la conquête en Côte d’Ivoire du prestigieux trophée du football continental.
À notre sens, les chances des Etalons du Burkina Faso de faire bonne figure en remportant cette compétition restent intactes. Ces chances sont mesurables à trois niveaux.

Primo, les Etalons devraient bénéficier d’une mobilisation exceptionnelle dans les gradins pour porter le onze national à la victoire. Le soutien du douzième homme (les supporters) est capital pour la victoire dans une compétition disputée comme la CAN. Disposant de la plus forte communauté d’étrangers résident en terre d’eburnie, excepté la Côte d’Ivoire, pays organisateur, le Burkina Faso devrait être le deuxième pays participant à bénéficier le plus de l’onction des supporters pendant les matchs.
Secundo, la régularité des Etalons depuis plusieurs éditions de la CAN est tout aussi un atout capital qui permettra à notre Onze national d’aborder les matchs avec sérénité et rigueur. L’expérience de la compétition est un facteur important dans la gestion des matchs car la coupe d’Afrique est une compétition difficile qui exige endurance et efficacité.

Tertio, le troisième facteur est lié à l’esprit du groupe et à la motivation individuelle des Etalons. La cohésion au sein du Onze national et l’esprit de solidarité dans l’effort sont perceptibles à travers les vidéos, les images et les propos qui proviennent du regroupement des Etalons dans le cadre de la préparation pour la CAN. En plus du talent, une bonne participation à la coupe d’Afrique requiert une solidarité totale dans l’effort des ambassadeurs de notre football. C’est donc gonflés à bloc que les Etalons fouleront bientôt la pelouse du stade de la paix de Bouaké pour les matchs de poule marquant le début de la CAN de l’hospitalité en Côte d’Ivoire.

Nous avons la conviction que toute la merveilleuse ville de Bouaké sera au côté des Etalons du Burkina Faso.
Nous restons tout aussi convaincus que la victoire définitive à cette CAN sera Étalons du Burkina Faso.

Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP/BF)

Ousmane SO
(Président)

Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)
Burkina/Crise énergétique : « Il est illusoire de penser (...)
Le Dioula : Langue et ethnie ?
Baisse drastique des coûts dans la santé : Comment (...)
Sénégal / Diomaye Faye président ! : La nouvelle (...)
Burkina : De la maîtrise des dépenses énergétiques des (...)
Procès des atrocités de l’Occident envers l’Afrique (...)
Afrique : Des pouvoirs politiques traditionnels et de (...)
La langue maternelle : Un concept difficile à définir (...)
Technologies : L’Afrique doit-elle rester éternellement (...)
L’Afrique atteint de nouveaux sommets : L’impact de (...)
Burkina Faso : Combien y a-t-il de langues ?
Au Cœur de la prospérité : « Une Ode au Développement et à (...)
Retour sur la tribune d’Issaka Sourwèma Naaba Boalga sur (...)
Institution d’une Journée des Coutumes et traditions (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5397



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés