Actualités :: Burkina / Tueries de Zaongo : « J’ai mal à mon pays ! »

Pour Mamadou Diallo, peu importe l’identité de ceux qui ont commis un massacre de populations civiles à Zaongo, dans le Namentenga : ces crimes montrent que le pays se perd.

Les bruissements de la toile, les communiqués de l’UE et des USA, puis enfin le communiqué du Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Kaya, convergent vers cette réalité atroce et insoutenable : les tueries de Zaongo !

Que ce soit des terroristes djihadistes ou des terroristes cachés dans des composantes de nos FDS et VDP - et qui les déshonorent - qui ont commis ces crimes de guerre et ces crimes contre l’humanité, il faut en pleurer ; non seulement pour les morts, leurs familles et mais aussi pour le PAYS QUI SE PERD.

Sans nul doute, ceux qui pensent Gagner la Paix par la Guerre ont tout faux ! Comment Yirgou, Karma, Nouna, Zaongo, ainsi que les tueries quotidiennes de paisibles éleveurs peulh dans nombre de nos contrées ainsi que ceux qui applaudissent tout cela la bave aux lèvres, peuvent ils nous obtenir la Paix ?

Tout cela installe hélas notre pays dans la barbarie terroriste laïque avec sa sœur jumelle, la barbarie terroriste djihadiste.

Elle nous installe dans la mauvaise conscience collective où la compassion des gens de bien se fait attendre ; et comble de malheur, nous sommes conduits désormais dans le pays de Norbert ZONGO à nous accrocher à l’expression de la compassion des occidentaux comme veille de notre descente inexorable vers l’innommable.

Si vraiment nos Imans, nos Evêques, Cardinaux, Pasteurs et Dimas, nos Partis, Syndicats et Mouvement des droits humains et le Gouvernement peuvent à ce point manquer de compassion, alors nous sommes irrémédiablement engagés dans la descente vers l’innommable. C’est pourquoi j’ai mal à mon PAYS.

Il nous faut recouvrer notre dignité d’homme en sortant de la guerre et en ouvrant de meilleures perspectives Refondation de notre vivre-ensemble et de l’Etat.

Moi je n’attends pas des explications pour cette nouvelle tuerie car aucune enquête comme celles promises pour Karma, Nouna et autres ne peuvent prospérer en l’Etat actuel ; je demande de la compassion pour nos frères et une mobilisation populaire pacifique pour imposer un Cessez-Le-Feu et l’ouvertude d’un dialogue communautaire à la base avec les combattants djihadistes notamment ceux affiliés au JNIM. 

Notre nombre sera notre force !

Alors participons au Sondage sur les modalités et perspectives de sortie de la crise sécuritaire ; il est totalement anonyme et partageons largement son lien : https://lefaso.net/spip.php?article124910

Nan an lara an sara !
Bon courage à nous.

DIALLO Mamadou.
74 50 18 59.

Burkina/Enlèvement de citoyens : "Il faudrait laisser la (...)
Colonisation de l’Afrique : Le général Tiani et le combat (...)
Sénégal / Présidentielle : Après la décision du conseil (...)
Procès des atrocités de l’Occident chrétien envers (...)
Burkina / Administration fiscale : Le long chemin de (...)
Etat fédéral d’Afrique noire : Le panafricanisme à la (...)
Sénégal / Report de la présidentielle : « Au-delà du 2 (...)
Bénédiction des couples homosexuels : La position (...)
Retrait du Burkina de la CEDEAO : Quelle valeur ajoutée (...)
CEDEAO : Histoire d’une institution qui agonise
Eclatement de la CEDEAO : Le festival du déluge et du (...)
Retrait du Mali, Burkina et Niger de la CEDEAO : « (...)
Burkina : Hommage à « Son Excellence » Frédéric-Fernand (...)
Burkina : Le conseil communal de la jeunesse de (...)
A Gaza, une solution purement militaire ne suffira pas (...)
Rôle des chefferies traditionnelles dans la création/promotion
Burkina : « Nous demandons au président de la (...)
Littérature : Pour la défense du livre
Football : La CAN de l’hospitalité en Côte d’Ivoire sera (...)
Burkina / Officialisation des langues nationales : « (...)
75 ans de la Déclaration universelle des droits de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5376


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés