Actualités :: Lettre ouverte au président Traoré : Mon capitaine, les provinces du Nayala (...)

Dans cette tribune, Ousmane So, président de la Convergence citoyenne et Panafricaine attire l’attention des plus hautes autorités du Burkina sur la situation sécuritaire et humanitaire dans les provinces du Nayala et du Sourou.

Monsieur le Président de la transition,
Chef de l’État,
Le jeudi 12 janvier 2023, la coordination de soutien aux déplacés internes du Nayala au cours d’une conférence de presse a présenté une situation sécuritaire alarmante dans la province. Les attaques meurtrières, les assassinats, les destructions de biens matériels sont devenus le quotidien des populations du Nayala. Exceptée la ville de Toma, chef lieu de la province, l’administration publique est partie de toutes les autres localités. Pire, les écoles sont fermées dans plupart des localités.
Monsieur le Président de la transition,

La dégradation majeure de la situation sécuritaire dans la province a créé un déplacement massif des populations des localités de Gassan, Soro, Doumbassa etc.
L’exacerbation de l’insécurité engendre actuellement plus de 13.000 personnes déplacées internes (PDI).

Une crise humanitaire sans précédent s’est installée dans la province dans la mesure où les populations déplacées ont presque tout perdu.
Nous sommes donc au Nayala en plein dans une situation sécuritaire et humanitaire catastrophique.

Monsieur le Président de la transition,
L’objectif de cette lettre ouverte est de vous interpeller en votre qualité de Chef de l’État et de Chef suprême des forces armées nationales sur le drame en cours dans la province du Nayala, et au-delà dans celle du Sourou. Il est urgent que des solutions idoines et durables soient trouvées à cette situation alarmante comme dans plusieurs localités du pays.
Il est urgent d’agir ici et maintenant afin de ne pas perdre la province.

C’est aussi l’occasion d’appeler les filles et les fils de la boucle du Mouhoun, et par-delà l’ensemble des Burkinabè à manifester leur solidarité afin de trouver une réponse rapide à la situation humanitaire dégradée.

Convergence citoyenne et Panafricaine (CCP/BF)
Ousmane SO
Président

Me Arnaud Ouédraogo à la jeunesse burkinabè : « Tenez (...)
Burkina/Enlèvement de citoyens : "Il faudrait laisser la (...)
Colonisation de l’Afrique : Le général Tiani et le combat (...)
Sénégal / Présidentielle : Après la décision du conseil (...)
Procès des atrocités de l’Occident chrétien envers (...)
Burkina / Administration fiscale : Le long chemin de (...)
Etat fédéral d’Afrique noire : Le panafricanisme à la (...)
Sénégal / Report de la présidentielle : « Au-delà du 2 (...)
Bénédiction des couples homosexuels : La position (...)
Retrait du Burkina de la CEDEAO : Quelle valeur ajoutée (...)
CEDEAO : Histoire d’une institution qui agonise
Eclatement de la CEDEAO : Le festival du déluge et du (...)
Retrait du Mali, Burkina et Niger de la CEDEAO : « (...)
Burkina : Hommage à « Son Excellence » Frédéric-Fernand (...)
Burkina : Le conseil communal de la jeunesse de (...)
A Gaza, une solution purement militaire ne suffira pas (...)
Rôle des chefferies traditionnelles dans la création/promotion
Burkina : « Nous demandons au président de la (...)
Littérature : Pour la défense du livre
Football : La CAN de l’hospitalité en Côte d’Ivoire sera (...)
Burkina / Officialisation des langues nationales : « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5376


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés