Actualités :: Education nationale : Un citoyen interpelle le gouvernement sur la « (...)

Aboubakar Paré demande, dans cette tribune, aux nouvelles autorités de faire un diagnostic profond sur la carrière des moniteurs d’éducation de jeunes enfants afin de pouvoir corriger un préjudice en les reclassant à compter de janvier 2023.

« Je viens à travers cet écrit pour interpeller le Ministre de l’éducation nationale et celui de la fonction publique. En effet, avec l’adoption du statut valorisant, il était prévu de relever le niveau de recrutement des agents du Préscolaire à partir du niveau BAC dont des Éducateurs de la Petite Enfance (EPE). Avant cela, il y avait des agents niveau BEPC appelés des Moniteurs d’Education de Jeunes Enfants (MEJE) qui étaient déjà sur le terrain.

Selon cette politique de l’Etat, l’emploi des Moniteurs d’Education de Jeunes serait désormais un corps en voie d’extinction. Maintenant l’État, sans tenir compte de la carrière de ce corps en voie d’extinction, a anticipé le recrutement en concours directs de la catégorie supérieure (B1) à savoir les Éducateurs de la Petite Enfance à partir de 2019. Par conséquent, cette promotion viendra surplomber la catégorie inférieure dont les Moniteurs d’Education de Jeunes qui étaient déjà sur le terrain.

Et pire encore, parmi ces Moniteurs d’Education de Jeunes Enfants, ceux qui avaient l’ancienneté ou le BAC pour prétendre évoluer ont vu leur carrière scellée pendant 2 ans (2020 ; 2021) car ils étaient privés de concours et examens professionnels pour leur corporation. Et tout cela n’est rien d’autre qu’une injustice.

Aussi, l’examen professionnel qui a été organisé pour eux en 2022, le Conseil des Ministres entendu en sa séance du 16 décembre 2022 a pris un décret pour exempter les catégories A3 de la phase pratique. Cette décision de nature discriminatoire vient brimer davantage les Moniteurs d’Education de Jeunes car ils étaient dans les mêmes conditions voire pire que les catégories A3.

Ainsi, nous demandons aux nouvelles autorités qui luttent déjà contre l’injustice, de faire un diagnostic profond sur la carrière des Moniteurs d’Education de Jeunes Enfants afin de pouvoir corriger ce préjudice en les reclassant à compter de janvier 2023.

À notre Ministre de tutelle, nous le faisons toujours confiance car il semblerait que le décret à titre dérogatoire n’est pas encore signé. Et aussi nous faisons confiance au Ministre de la fonction publique qui est d’ailleurs un homme de droit, de principe ne va plus se faire poignarder pour une 4e fois.

Merci et excellente journée ! »

Aboubakar Paré

Journée internationale de l’hygiène menstruelle : Combien (...)
Burkina Faso : De la nécessité de rétablir la catégorie (...)
Burkina : Les assises nationales, c’est comme la mort ou (...)
Burkina : Des citoyens suggèrent un nouveau mode de (...)
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Fermeture du bureau de vote de Bobo-Dioulasso pour les (...)
15 mai 2024 / Journée des traditions : Dire que cette (...)
Burkina : L’ancien Premier ministre Albert Ouédraogo (...)
Tribune : « Notre quête de souveraineté et de développement
Journée des coutumes et des Traditions chaque15 mai : « (...)
Tribune : « La culture porte les espoirs d’une Afrique de (...)
Burkina : L’arabe, langue oubliée de la réforme (...)
Burkina Faso : Justice militaire et droits de (...)
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de (...)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5418



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés