Actualités :: Burkina : « Le capitaine Ibrahim Traoré a intérêt à faire confiance à la (...)

Les assises nationales se sont achevées par la signature de la charte de la transition. Le capitaine Ibrahim Traoré va conduire la transition, qui va durer 21 mois, avec l’accompagnement d’un gouvernement composé de 25 membres. Il sera mis en place un organe législatif de transition qui va compter 71 membres. François Beogo, coordonnateur du mouvement pour la paix et la refondation du Faso, s’exprime sur les conclusions de ces assises.

"Le mouvement pour la paix et la refondation du Faso ayant pris part aux assises nationales, félicite l’ensemble des forces vives pour leurs contributions à l’amélioration de la charte de la transition. Le choix du capitaine Ibrahim Traoré pour conduire la transition, est un choix du peuple et cela ne nous surprend pas.

En ce qui concerne l’organe législatif de transition, la remarque que nous faisons c’est que la date de sa mise en place, prévue dans les six mois à venir pose un souci, du moment où l’adoption du budget exercice 2023 doit être fait en décembre, en présence d’une représentation nationale.

Pour relever les défis auxquels le pays est confronté, c’est ensemble que nous irons loin. Le capitaine Ibrahim Traoré a donc intérêt à faire confiance à la jeunesse s’il veut réussir pleinement sa mission. Il doit s’entourer d’une équipe dynamique et patriote, car les burkinabè veulent la paix et des réformes profondes, basées sur le développement integral de l’humain.

Les nouvelles autorités doivent reconnaitre que le coup d’État qui les a porté au pouvoir, est un coup d’État militaro-civil et nous sommes disposés à participer activement à la gestion des affaires, surtout dans la droite ligne pour un vrai changement".

Burkina/Enlèvement de citoyens : "Il faudrait laisser la (...)
Colonisation de l’Afrique : Le général Tiani et le combat (...)
Sénégal / Présidentielle : Après la décision du conseil (...)
Procès des atrocités de l’Occident chrétien envers (...)
Burkina / Administration fiscale : Le long chemin de (...)
Etat fédéral d’Afrique noire : Le panafricanisme à la (...)
Sénégal / Report de la présidentielle : « Au-delà du 2 (...)
Bénédiction des couples homosexuels : La position (...)
Retrait du Burkina de la CEDEAO : Quelle valeur ajoutée (...)
CEDEAO : Histoire d’une institution qui agonise
Eclatement de la CEDEAO : Le festival du déluge et du (...)
Retrait du Mali, Burkina et Niger de la CEDEAO : « (...)
Burkina : Hommage à « Son Excellence » Frédéric-Fernand (...)
Burkina : Le conseil communal de la jeunesse de (...)
A Gaza, une solution purement militaire ne suffira pas (...)
Rôle des chefferies traditionnelles dans la création/promotion
Burkina : « Nous demandons au président de la (...)
Littérature : Pour la défense du livre
Football : La CAN de l’hospitalité en Côte d’Ivoire sera (...)
Burkina / Officialisation des langues nationales : « (...)
75 ans de la Déclaration universelle des droits de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5376


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés