Actualités :: Communiqué de presse du nouveau président de l’université Jean Moulin de Lyon (...)

Dans cette tribune, l’avocat Me Paul Kéré estime que la décision de demander le retrait du titre de docteur Honoris causa décerné en 2004 à l’ancien président Blaise Compaoré n’honore pas l’actuel président de l’université de Lyon III.

Par un communiqué lacunaire de Monsieur Eric CARPANO, actuel Président de l’Université de LYON III celui-ci prétend, par « responsabilité soumettre au prochain Conseil d’administration le retrait sans délai du titre de Docteur honoris causa de l’Université Jean Moulin au Président Blaise Compaoré… »

Dans ce communiqué, Monsieur CARPANO (qui fait une citation sans, certainement par malhonnêteté intellectuelle) indiquer l’auteur de ladite citation puisqu’il la met entre guillemets a précisé en ces termes : « L’Université est une communauté fondée sur des valeurs essentielles au sein desquelles les droits humains occupent une place centrale et fondatrice. Par le passé, l’Université Jean-Moulin a gravement manqué à ces valeurs en décernant le 23 avril 2004 le titre de Docteur honoris Causa à Blaise Compaoré, dictateur du Burkina Faso ayant servi son peuple durant des années et symbole d’une francophonie dévoyée par le néocolonialisme de la « francophonie »

Cependant, outre le fait que celui qui décerne une décoration n’a pas à la justifier à quiconque, par voie de conséquence, celui qui l’accepte n’a pas de compte à rendre au successeur de celui qui a initialement décerné cette décoration. Que cela soit assimilé une bonne fois pour toutes.

Par ailleurs, en écrivant que « ce qui était déjà inacceptable en 2004 l’est encore davantage aujourd’hui ce dernier ayant été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat de Thomas SANKARA », l’actuel Président CARPANO a fait preuve d’une grave ignorance et d’une parfaite mauvaise foi puisqu’au moment où cette distinction honorifique était décernée au Président Blaise COMPAORE, non seulement, il n’avait pas fait à cette époque l’objet d’une telle condamnation, mais en plus celui-ci, en qualité de Président d’un pays souverain qu’est le Burkina Faso, avait accompli des œuvres honorifiques remarquables dans le cadre de la coopération entre la ville de LYON et la ville de Ouagadougou. Ce sont ces œuvres qui ont, sans aucun doute, conditionné cette distinction honorifique. Et ce constat évident de la coopération fructueuse entre la ville de LYON et celle de Ouagadougou, Monsieur CARPANO ne pouvait, sans se ridiculiser, le placer sous le boisseau.

En conséquence, il n’y a donc aucun affront à laver tant aux valeurs universitaires qu’au peuple Burkinabè qui regrette d’ailleurs aujourd’hui la période de paix sous le régime de Blaise Compaoré. Au moment où le peuple Burkinabè est confronté à une perpétuelle agression terroriste et en recherche de réconciliation nationale, « cette décision de soumettre au prochain Conseil d’Administration le retrait sans délai du titre de Docteur honoris causa de l’Université Jean Moulin III au Président Blaise Compaoré sonne comme une fausse note et s’analyse plutôt en une décision irresponsable et irréfléchie parce qu’elle occulte le droit acquis et le temps écoulé.

Il faut espérer que Monsieur Eric CARPANO reviendra à de meilleurs sentiments et que le Conseil d’Administration n’accédera pas à cette requête infondée et tout aussi inopportune.

Paul KÉRÉ,
Docteur en Droit de L’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.
DEA de l’Université Jean Moulin III
Avocat à la Cour

Burkina : Les assises nationales, c’est comme la mort ou (...)
Burkina : Des citoyens suggèrent un nouveau mode de (...)
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Fermeture du bureau de vote de Bobo-Dioulasso pour les (...)
15 mai 2024 / Journée des traditions : Dire que cette (...)
Burkina : L’ancien Premier ministre Albert Ouédraogo (...)
Tribune : « Notre quête de souveraineté et de développement
Journée des coutumes et des Traditions chaque15 mai : « (...)
Tribune : « La culture porte les espoirs d’une Afrique de (...)
Burkina : L’arabe, langue oubliée de la réforme (...)
Burkina Faso : Justice militaire et droits de (...)
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de (...)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste (...)
Lettre ouverte au ministre de l’Énergie, des Mines et de (...)
Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye quittera-t-il (...)
Cuba : L’Association des anciens étudiants du Burkina (...)
Sahel : "La présence américaine dans la région joue un (...)
Burkina/Transport : La SOTRACO a besoin de recentrer (...)
Burkina Faso : La politique sans les mots de la (...)
Burkina/Crise énergétique : « Il est illusoire de penser (...)
Le Dioula : Langue et ethnie ?

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5418


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés