Actualités :: Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

Encore une fois, il nous faut donner une chance au Dialogue afin de sortir de la crise sécuritaire au Burkina Faso.

J’en avais esquissé les contours le 4 juillet 2022 dans une tribune « Sortir de la crise sécuritaire en donnant une chance de succès au Dialogue » ; j’invite à présent la majorité silencieuse qui souffre le plus de cette situation à prendre en charge par elle-même l’exigence de Dialogue..

Elle doit le faire pacifiquement, de manière déterminée et sans équivoque par sa mobilisation. Elle doit être majoritairement rurale.

La voie imaginée est celle d’une Pétition afin de recueillir deux millions de signature en faveur du Dialogue.

Deux millions comme le nombre actuel de PDI qui n’aspirent qu’à regagner leurs villages. Deux Millions soit plus que les suffrages exprimés en faveur de Roch Marc Christian Kaboré le président élu en novembre 2020. Deux Millions soit plus que tous les suffrages exprimés en faveur de tous les autres candidat réunis. C’est donc une majorité plus que significative dans l’histoire politique de notre Pays.

Les autorités de la Transition et les Mouvements Djihadistes et tout particulièrement ceux d’entre eux qui contestent les modalités du Politique, de l’Economique, ainsi que l’Imaginaire sociétal de l’Etat post-colonial devraient voir dans une telle mobilisation la chance de refonder notre vivre-ensemble sur des bases nouvelles, crédibles et plus solides.

La Pétition sera portée par un Appel dans une version en ligne et une version en audio qui sera diffusée en mooré, dioula, fulfuldé, gourmantché, dagara, lobi et dian.

Cette initiative se veut une modalité concrète pour esquisser notre MOUVEMENT COLLECTIF VERS LA REFONDATION.

Cette initiative peut être commentée et les suggestions en lien avec sa préparation postées grâce au lien suivant : https://chng.it/RGWtrr6C5F

DIALLO Mamadou.
74 50 18 59

Lutte contre le terrorisme : La veille citoyenne doit (...)
Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de (...)
Sécurité au Burkina : Me Hermann Yaméogo rappelle le délai (...)
Violences basées sur le genre : Elles peuvent prendre (...)
Pillage du magasin de la SONAGESS à Arbinda : Le (...)
Néo-Sankarisme et panafricanisme : Des défis majeurs au (...)
Renaissance africaine : L’écrivain Hassane Baadhio rend (...)
Burkina Faso :L’ex-députée ALT Adja Zarata Zoungrana (...)
Le Mouvement M30 Naaba Wobgo à l’Union européenne : « (...)
Mobilisation et contribution citoyennes : Faisons (...)
Sauvegarde et restauration du territoire burkinabè : (...)
Propos du Premier ministre sur l’insuffisance de (...)
Rencontre du président de la transition avec la classe (...)
Gouvernance au Burkina : Le président Traoré sur les pas (...)
L’humeur de Sayouba Traoré : En toute conscience
Burkina : Pour « un peuple de convaincus et non un (...)
Tribune : Face à l’insécurité alimentaire mondiale, la (...)
Lettre ouverte au nouveau gouvernement : Renforcer un (...)
La CCP/BF au capitaine Ibrahim Traoré : « Pour éteindre (...)
Burkina : La place de la réconciliation nationale et de (...)
Burkina Faso : « Une justice à deux putschs deux mesures (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5166



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés