Actualités :: "Au Burkina, on fait bien avec peu",Francis Blondet, ambassadeur de (...)

L’Ambassadeur de France au Burkina, Francis Blondet, nous a rendu visite, dans nos locaux le mercredi 12 novembre 2003, dans l’après-midi. Au terme de sa visite, il nous a confié son appréciation de l’Etat de la presse burkinabè.

"Le Pays" : Quel est l’objet de votre visite dans nos locaux ?

Francis Blondet : Je visite systématiquement les organes de presse du pays que je suis amené à comprendre. Pour moi, les organes de presse sont des sources d’information. J’y trouve à chaud, l’état des lieux, des débats, etc. Mon travail, c’est aussi
d’informer mon gouvernement de ce qui se passe dans les pays où je suis. Et la presse quelle qu’elle soit, donne le reflet de l’état du pays.

Vous avez fait le tour de certains organes de presse. Quelle appréciation globale faites-vous de l’état des médias burkinabè
 ?

Je l’ai déjà dit à certains de vos confrères que je suis assez bluffé par la qualité du débat qu’il y a dans la presse en comparaison avec leurs moyens. Mais ce qui compte, c’est l’esprit. Et l’esprit de la presse est vigoureuse et vivace. Il ne se laisse pas taper dans le museau.

Vous avez également fait le tour de certaines institutions. Qu’avez-vous retenu globalement de ces visites ?

C’est difficile de répondre globalement parce que j’ai beaucoup vu : l’exécutif, les institutions judiciaires, celle parlementaire et la presse. J’ai fait le tour de tous les pouvoirs et l’armée. Je commence à avoir une vision d’ensemble. Je ne prétends pas avoir compris le Burkina Faso. Mais le sentiment qui se dégage,
c’est la rigueur, c’est-à-dire qu’avec peu de moyens on fait bien ce qu’on a à faire. C’est un début qui est prometteur.

Y a-t-il un secteur sur lequel vous souhaiterez voir la coopération
franco-burkinabè se renforcer davantage ?

Tout ce qui peut permettre de se comprendre et comprendre
l’extérieur. Ce qui est fondamental, c’est d’aider le Burkina Faso
à se projeter vers l’extérieur et de mieux comprendre son
environnement régional.

Propos recueillis par Boureima OUEDRAOGO
Le Pays

62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Ils sont en (...)
Burkina : La mobilisation des intelligences pour le (...)
Burkina : « Nous avons beau prier, tant que les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés