Actualités :: Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature : Les syndicats des (...)

Dans une note en date du 14 avril 2024, les syndicats des magistrats du Burkina Faso ont décliné une invitation à une séance de travail avec la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH), prévue pour ce mercredi 17 avril.

« Par correspondances distinctes datées du 08 avril 2024, vous avez bien voulu inviter les trois syndicats de magistrats à une séance de travail le 17 avril 2024 aux fins de recueillir leurs éventuelles observations dans le cadre de l’examen du projet de loi organique portant modification de la loi organique n°050-2015/CNT du 25 août 2015 portant Statut de la magistrature et du projet de loi organique portant attributions, composition, organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature.
Par la présente, les syndicats de magistrats voudraient respectueusement porter à votre connaissance qu’ils sont au regret de ne pouvoir honorer votre invitation », ont-ils indiqué.

Les détails dans la correspondance ci-dessous.

Lefaso.net

1° Le Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè (SAMAB)
2° Le Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM)
3° Le Syndicat des Magistrats Burkinabè (SMB)

A

Monsieur le Président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH)
OUAGADOUGOU

Objet : réponse à votre invitation à une séance de travail

Monsieur le Président,
Par correspondances distinctes datées du 08 avril 2024, vous avez bien voulu inviter les trois syndicats de magistrats à une séance de travail le 17 avril 2024 aux fins de recueillir leurs éventuelles observations dans le cadre de l’examen du projet de loi organique portant modification de la loi organique n°050-2015/CNT du 25 août 2015 portant Statut de la magistrature et du projet de loi organique portant attributions, composition, organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature.

Par la présente, les syndicats de magistrats voudraient respectueusement porter à votre connaissance qu’ils sont au regret de ne pouvoir honorer votre invitation. Cette abstention leur est imposée par le fait qu’ils ont pu personnellement constater que sous la législature en cours, de telles invitations répondent beaucoup plus à une exigence de forme qu’à une réelle volonté d’enrichir les projets de textes transmis par le gouvernement à l’Assemblée Législative de Transition.

Ils rappellent néanmoins et à toutes fins utiles, qu’en se libérant de tout intérêt de circonstance, on peut facilement puiser dans l’histoire récente de notre pays suffisamment d’éléments pour se convaincre que les vrais bénéficiaires de l’indépendance de la justice que les projets susvisés tendent à remettre en cause sont loin d’être les magistrats. Ils laissent donc le soin aux membres de l’Assemblée Législative de Transition de prendre l’option qu’ils estiment pouvoir assumer devant l’histoire.

Vous en souhaitant bonne réception, les syndicats de magistrats vous prient d’agréer, monsieur le Président, l’expression de leur considération distinguée.

Ouagadougou, le 14 avril 2024

Assises nationales : « On voulait 10 ans pour la guerre, (...)
Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 (...)
Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte (...)
Assises nationales : “Ce qu’il faut rechercher, ce n’est (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)
Organisation d’élections : Le Mali à l’école du Burkina (...)
Burkina/Assises nationales : L’ex APMP conditionne sa (...)
Assises nationales : Les acteurs publics gagneraient à (...)
Burkina Faso : Le Socle citoyen pour la libération (...)
Burkina : « Il nous faut de vrais idéologues, pas des (...)
Burkina/Assises nationales : Le Mouvement patriotique (...)
Burkina/Assises nationales : La Marche pour la patrie (...)
Assises nationales : Le Réseau des Patriotes favorable à (...)
Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés