Actualités :: Coopération Burkina Mali : Clôture de la grande commission mixte sur une (...)

Du 22 au 23 mars 2004, la salle Fodé Kouyaté du palais de congrès a servi de cadre à la 6e grande conférence Mali Burkina. Les travaux ont pris fin, mardi 23 mars aux environs de 19 heures.
Pendant deux jours durant, les experts des deux pays se sont penchés sur les aspects de développement, de coopération bilatérale.

L’intégration devenue aujourd’hui le nœud gordien du développement doit être le passage obligé pour parvenir à un développement à visage humain au bonheur des populations des deux pays.

C’est pourquoi, conscient de cet état de fait, le Mali et le Burkina ont décidé de conjuguer leurs efforts dans tous les domaines (transport, élevage, agriculture, coopération décentralisée, coopération universitaire, etc.) pour faire de cette coopération un exemple.

L’axe Bamako-Ouagadougou a un visage luisant quand on sait que les deux chefs d’Etat amis et frères, Blaise Compaoré et Amadou Toumani Touré, sont la main dans la main lorsqu’il s’agit de la défense des intérêts communs.

N’est-ce pas ce qui les a animés à défendre communément, la subvention au coton faites aux agriculteurs d’autres pays ?

La sous-région marquée par des turbulences de toutes sortes incite à réfléchir sur le rôle combien important de l’intégration.

Mais au vue des conclusions des travaux, on peut dire que les pays frères du Mali et du Burkina qui ont décidé de sceller leur destin à travers les organisations régionales et africaines (CEDEAO, UEMOA, Liptako Gourma, CILSS, etc.) ont toujours eu des visions communes sur le plan de l’intégration.

Ce coup de fouet à la coopération ne fait que renforcer davantage les liens de coopération et de solidarité entre les deux pays qui existent déjà.

L’Afrique est à une étape décisive de son histoire et de ce fait il est donc utile de se replier derrière un orgueil nationaliste sans finalité.

Cette 6e grande commission mixte Mali - Burkina Faso constituera le terreau d’un avenir intégré où seul l’homme sera au début, au milieu et à la fin.

L’innovation de cette commission mixte reste incontestablement la mise sur pied d’un comité de suivi qui se donnera pour tâche la mise en œuvre des conclusions des travaux.

Cette démarche qui se veut novatrice a été inspirée par la volonté de maintenir un cadre permanent d’échanges entre les autorités des deux pays.

Le Burkina Faso et le Mali conscients que l’avenir n’est pas un jeu de hasard ont désormais décidé d’être unis pour les défis du développement, de l’intégration. C’est ainsi que les populations frères s’uniront pour la marche radieuse de leur destin.

Félix KAMBIRE, Correspondant Bamako
Sidwaya

Burkina Faso : Les chefs militaires apportent leur (...)
Burkina : « Il n’y a pas de raison que des gens meurent (...)
Burkina : « Nous devons faire en trois mois ce qui (...)
Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre (...)
Burkina Faso : « La situation est sous contrôle », (...)
Situation trouble au Burkina : La CEDEAO soutient le (...)
Burkina : « Le pouvoir est banalisé et est devenu un jeu (...)
Dédougou : La population brise le silence et apporte son (...)
Dépolitisation de l’armée burkinabè : Le vœu cher d’un (...)
Soutien au coup d’État du 30 septembre au Burkina : La (...)
Situation trouble au Burkina : L’UNIR/MPS appelle le (...)
Situation trouble au Burkina : Alpha Barry dément sa (...)
Coup d’Etat du 30 septembre 2022 au Burkina : Des (...)
Situation trouble au Burkina : "Le pouvoir de gestion (...)
Situation trouble au Burkina : « Notre pays est déjà en (...)
Burkina : Les secrétaires généraux de ministères (...)
Crise militaire au Burkina Faso : Le CNAPE souhaite (...)
Situation trouble au Burkina : « Bilgo n’est à la (...)
Situation trouble au Burkina : Des dégâts au domicile de (...)
LCL Paul-Henri Damiba : « Je déments formellement m’être (...)
Situation trouble au Burkina : Le Centre de formation (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11886



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés