Actualités :: Burkina : Les 100 premiers jours du président Roch Kaboré vus par le (...)

La direction politique nationale du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a animé une conférence de presse ce lundi 17 mai 2021 à son siège sis au quartier petit Paris de Ouagadougou. Cette sortie, qui avait pour objectif de donner la lecture du parti sur la situation nationale et la vie du parti, a aussi été un regard sur les 100 premiers jours du deuxième mandat du président Roch Kaboré.

« Le 6 avril 2021 a marqué les cent premiers jours du second mandat du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Comme promis lors de la campagne présidentielle, le chef de l’Etat a traduit en acte sa promesse d’engager le pays sur la voie de la réconciliation nationale par la création d’un ministère y consacré et confié, comme vous le savez, à M. Zéphirin Diabré qui, sans tarder, s’est mis au travail. A le voir à l’ouvrage, organiser des rencontres et être à l’écoute de ses interlocuteurs, on ne peut douter de son engagement et celui du gouvernement de voir aboutir le processus de réconciliation nationale si chère au président Roch Marc Christian Kaboré et à l’ensemble des Burkinabè. Notre parti, le MPP, a déjà entrepris des réflexions et les conclusions seront versées au dossier à titre de contribution », a retracé Simon Compaoré.

L’ancien ministre de la Sécurité a ensuite rappelé que les membres du gouvernement ont signé des contrats de performances, qui les engagent à donner le meilleur d’eux-mêmes dans l’exercice de leurs fonctions. Ainsi, les ministres seront évalués périodiquement par le Premier ministre sur la base de critères clairement définis. « C’est un challenge que l’équipe gouvernementale devra relever », souligne-t-il.

Simon Compaoré apprend aussi que depuis quelques semaines, une commission technique travaille à l’écriture du prochain référentiel national pour le développement (RND) sur la base du programme du président du Faso : « Ensemble et en mouvement avec le peuple, reformer l’Etat, l’administration publique pour garantir la sécurité, la stabilité et renforcer la résilience économique du Burkina Faso ».

Un autre point abordé est relatif aux perturbations depuis quelques semaines dans le monde scolaire. « La réforme des examens scolaires qui soulève une levée de boucliers chez certains élèves, nous disons au MPP qu’il ne faut pas inverser les rôles. Que chaque acteur joue sa partition dans l’intérêt supérieur de l’éducation burkinabè afin que les examens de fin d’année se déroulent dans les conditions qui satisfassent toutes les parties (personnel enseignant, apprenants, parents d’élèves et autorités). Le MPP désapprouve les approches irresponsables d’une partie de la classe politique qui nous éloignent d’une sortie de crise », s’est prononcé le principal intervenant à la conférence, Simon Compaoré, ajoutant que le MPP est solidaire du gouvernement et apprécie positivement toute réforme qui participe à l’amélioration du système éducatif.

La direction politique nationale du parti a en outre félicité l’action des Forces de défense et de sécurité, en réplique à la recrudescence, ces dernières semaines, des attaques terroristes.

Les conférenciers notent donc que le début du deuxième mandat de Roch Kaboré est marqué par une persistance des attaques terroristes et du COVID-19. En dépit de tout cela, le gouvernement s’est attelé à mettre en place les éléments de son efficacité (restructuration de ministères, budgets, etc.), déclare M. Compaoré.

O.L
Lefaso.net

Vie politique : Le congrès constitutif de l’UNIR-MPS et (...)
CDP-Yatenga : Les militants en conférence pour préparer (...)
Burkina : "Il nous faut des leaders qui ne s’improvisent (...)
Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement (...)
Politique au Burkina : Anne Louise Go démissionne du (...)
An VII de l’insurrection populaire : La présidence du (...)
Burkina/ Politique : Le coordonnateur provincial du (...)
Parti pour le développement et le changement : Six (...)
Burkina : Le parti pour le développement et le (...)
Crise au CDP : La sanction des trois militants (...)
Crise au CDP : Le linge sale se lave en famille
Conseil économique et social : Bonaventure D. Ouédraogo (...)
Mise en place des démembrements de la CENI : Bien (...)
Démissions au CDP : « Le MPP et ses partis satellites (...)
Fusion de partis sankaristes : "Avec le MPP, notre (...)
Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer (...)
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de (...)
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent (...)
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le (...)
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés