Accueil > ... > Forum 1851845

Code électoral : Voici la substance des trois articles « pomme de discorde »

23 août 2020, 21:26, par Sidpawalemde Sebgo

Vraiment, burkinabè est bizarre quoi ! Tout le monde voit la situation, mais ils veulent passer le temps à discutailler, à accuser et à invectiver, à se plaindre sans RIEN dire se concret. Comme l’on déjà relevé plusieurs internautes, ON FAIT QUOI ???

1°) Dans le principe, soit on vote dans les délais constitutionnels (A), soit on ne vote pas (B). C’est clair, c’est net.

2°) Si on vote (A), alors il faut le faire selon les réalités du terrain donc sans certaines localités. Quand on sait que dans tous les cas, on n’a jamais eu 75% des inscrits qui se déplacent pour voter, il faut quand même rester raisonnable avec cette affaire de "des gens sont exclus"...
Cependant, il faut effectivement anticiper les dérives de nos politiciens à l’imagination diabolique en précisant la limite en pourcentage des votants et / ou de la circonscription électorale minimale requise pour pouvoir estimer l’élection comme valable et possible. Il faut aussi dire ce qu’on fait pour les localités qui ne pourront pas élire leurs conseillers municipaux et maires ?

3°) Si on ne vote pas (B), on tombe dans le vide constitutionnel. Il faut alors aussi prévoir comment on fait ? Prolongations ou "lenga" des députés et du président ? Transition ? Pour combien de temps dans chaque cas ? Qui sait combien de temps l’insécurité va durer ? Et justement, comme il serait alors facile à certains acteurs de prolonger l’insécurité pour prolonger cette "transition" sans fin ! Et pour cette transition, on désigne les gens comment ? Par "arrangements" politiques ? C’est DANGEUREUX !

Attention !!! Dans apprentis-sorciers veulent nous amener dans une situation ou N’IMPORTE QUI pourra se dire légitime à diriger sans élections ! Et ces gens ont prémédité leur "coup d’état" sans armes alors que des gens bien pensants, tout à leur affaire de critiquer le régime actuel, sont en train de les aider et accompagner innocemment dans leur forfait !

Alors l’équation est simple : On prend des gens élus avec 85 à 95% du territoire et des électeurs possible, ou bien on prend des gens élus par 0% des électeurs, juste parce qu’ils ont crée un parti-cabine téléphonique ???
Des partis ont survécu (et des chantiers ont pu être achevés !) grâce à l’année au CNT et certains ne rêvent que d’une nouvelle transition, plus longue si possible ! Je n’ai pas dit nom de quelqu’un...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés