Accueil > ... > Forum 1723151

Mise à disposition de policiers pour affectation dans les ambassades : Les multiples enjeux d’une décision

19 février, 09:34, par Pierre

Alors qu’on nous parle de volontaires pour monter au front, on continue à maintenir de lourds contingents de militaires de formation dans les pays voisins comme le Mali et le Soudan. Et comme si cela ne diffusait pas il veulent aussi envoyer des policiers à l’extérieur. C’est à croire que cette clique au pouvoir gouverne la tête en bas et les pieds en l’air. D’abord dans cette affaire, il y aura beaucoup de copinage : ces grands vont se dépêcher d’envoyer leurs petites maîtresses, fils papou, filles, neveux et nièces et ceux de leurs amis ainsi que des amis des amis. C’est à parier ! Déjà que présentement il y a un certain copinage qui fait que certains éléments de la gendarmerie et de la police sont bien gardes dans le milieu plus calme de Ouagadougou, sur la base de copinage. Pendant ce temps le fils du pauvre, celui qui n’a pas Le Bras long pour le pousser ou le tenir est envoyé au front et dans les zones chaudes.
Accessoirement est ce que ce Ministre a-t-il jamais entendu parler de vigiles ? C’est à vous désespérer de la gouvernance dans nos républiques bananières. Une petite réflexion ou étude lui aurait permis de relever qu’il coûtera moins cher au contribuable burkinabé d’engager des vigiles locaux sur place dans ces pays que d’affecter des policiers depuis le Burkina Faso avec tout ce que cela coûte en logistic : frais de voyage, indemnité de logement, assurances maladie pour la famille, indemnité de scolarisation pour les enfants, adjustments des salaires pour répondre au coût de la vie... tout de meme, il n’est pas besoin d’être un Einstein pour comprendre cela. Rien qu’un petit tour a l’ambassade des USA à Ouagadougou l’eut inspiré, cet ingénieux ministre ; les Americains ont toujours engagés des vigiles locaux. Bien qu’ils aient les moyens eux de faire venir leurs propres militaires et paramilitaires. La plupart des ambassades engagent des vigiles locaux sur place pour garder leur portail. Faites un saut à la représentation burkinabé à New York ! les locaux sont a un étage d’un grand immeuble très très bien sécurisé. En bas a l’entree, ma foi, il faut montrer patte très blanche. On ne franchit pas facilement cette barrière sécuritaire sans rdv enregistre, sans photo d’identite et sans badge. Et pourtant ce ne sont que des vigiles locaux. Que fera un policier burkinabé dans cette représentation ? Son travail se réduira à faire les petites courses pour le consul et ses conseillers : descendre acheter leur café, leurs hamburgers...
Enqager des vigiles sur place, ce n’est pas seulement plus économique, c’est plus efficace. Il faut se montrer pragmatique, Monsieur le Ministre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés