Accueil > ... > Forum 1646756

Commémoration du 15-Octobre : « Thomas Sankara, une fierté africaine »

15 octobre, 17:45, par ollo

Et oui ! Les burkinabè ont préféré le sucre diabétologique de Blaise Compaoré à la nivaquine de Thomas Sankara qui soigne durablement le paludisme de la servitude. Du sucre ? On en a eu à profusion ! A vrai dire, on ne doit ni accusé Blaise Compaoré, ni Rock Marc Christian Kaboré. On doit s’en prendre à nous-mêmes. C’est indécent de dire qu’on ne savait pas quelque chose du bradage de nos ressources et de notre système éducatif et des valeurs nationales. Par les TIC, on était quotidiennement au courant du mal que faisait notre pays à lui-même et à ses voisins. Mais hélas ! L’argent avait cautérisé notre conscience et le bruit des djandjobas avait bouché nos oreilles ! Nous avions aussi peur de perdre notre confort, et çà, ceux qui nous attaquent aujourd’hui le savent aussi… Aucune excuse qu’on soit des villes ou des campagnes ! Notre pays sera ce que nous voulons qu’il soit, il n’y a aucun miracle en la matière. Si nous devrions prier dans les églises et les mosquées, c’est plutôt que Dieu change nos cœurs pour plus de responsabilité que de Lui demander autre chose. Le Goliath du Burkina, c’est l’hypocrisie !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés