Accueil > ... > Forum 1616063

Procès du putsch du CND : Les avocats du général Gilbert Diendéré, un « officier de valeur », plaident son acquittement

1er août 2019, 09:32, par Mimtiiri

Tout çà est bien modelé et bien dit de la part de la Défense. Cependant, ce qu’elle se refuse de reconnaître et de dire, "ce sont les orgueils de cet homme qui s’est toujours vu au-dessus de toute l’Armée Nationale et de ses propres turpitudes". En effet, qu’il ait été fidèle à Blaise Compaoré durant leurs 27 années de collaboration en refusant les suggestions du "faiseur de roi" que fut Salif Diallo, il a beaucoup manqué de discernement dans cette affaire de putsch foireux en se laissant embobiner par d’une part Zida qui l’a poussé à la bêtise et surtout, par Djibril Bassolé qui l’utilisait et l’a utilisé comme un jouet, un pantin en l’amenant à engager ce bras de force qui n’avait pas sa raison d’être. Pourtant, même les "moins stratèges" (militairement du reste) ont vite compris dans le scénario de ce putsch un "Traquenard" dans lequel il tomberait au finish même si le coup avait réussi. Il allait être liquidé par Bassolé et son équipe tout comme il a lâchement assassiné Thomas Sankara.

De la Légalité ou de l’Illégalité de la Transition parce que, au lieu d’avoir été mise en place par la Cour Constitutionnelle, sans être un Spécialiste du Droit, permettez nous de déclarer haut et fort la mauvaise foi de l’Avocat qui a fait ressortir une telle ineptie. Et because ? A partir du moment où le RSP avec la bénédiction (sans aucun doute) a usurpé, volé et raflé le Pouvoir en tordant le coup à la Logique Constitutionnelle qu’avait tenté de mettre en place Blaise Compaoré avant de fuir, on ne saurait revenir sur une "Anti-constitutionnalité" de la Transition qui de faite s’est retrouvée être un Régime d’Exception comme ce fut les cas par notre pays vécus du 06 Janvier 1966 à 1992 lorsqu’il a été décidé le retour à la Démocratie. Le Chartre tel que présenté se substitue à une Constitution puisque c’est avec l’accord et la complicité de Gilbert Diendéré, Bassolé, Kiéré et consort que le Général TRAORE, qui avait la légitimité d’assurer une Transition légale comma l’a prévu Blaise Compaoré quand il démissionnait pour s’enfuir ; fuite qui somme toute a été organisée par ces Officiers a été écarté.

Messieurs les Avocats, à tord ou à raison, vos arguments sont et restent insuffisants pour tirer votre client de la merde. Vous allez bouffé gratuitement l’argent de ce monsieur. D’ailleurs, personne ne le pleurera car c’est de l’Argent "impropre".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés