Accueil > ... > Forum 1613326

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 25 juillet 2019

26 juillet 2019, 06:27, par LE GRAND ZAPATA

QUAND LE RÉGIME KABORÉ SE LANCE AUX TROUSSES DES TRAVAILLEURS DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE BURKINABÈ = LES FONCTIONNAIRES : Le plus souvent, LES DIALOGUES, RENCONTRES, CONCERTATIONS ET AUTRES NÉGOCIATIONS échouent quand au moins l’une des parties refuse catégoriquement de respecter ses engagements et promesses, de s’assumer et rejette cyniquement la responsabilité du blocage sur les autres partenaires. Au BURKINA FASO, disons-nous la vérité sans faux fuyant dans nos différentes analyses et réflexions qui n’engagent que nous. À voir de très près, c’est uniquement « LA TRÈS MAUVAISE FOI DU RÉGIME KABORÉ » qui constitue un véritable problème dans ses relations d’avec LES SYNDICATS. On constate simplement aucun respect et considération. Par exemple, figurez-vous que LE GOUVERNEMENT BURKINABÈ n’a pas encore répondu au symbolique cahier de doléances des syndicats à lui transmettre LE 1er MAI 2016 lors de la commémoration de la fête du travail. Ne parlons pas de ceux de 2017 et 2018, amenant les syndicats à ne rien déposer en 2019. Avec le musèlement des syndicats qui se prépare lentement et surement, on ne peut que logiquement prédire « LE DURCISSEMENT » à venir de LA LUTTE SYNDICALE pour la préservation par tous les moyens des intérêts des fonctionnaires. Alors très bientôt, ÇA PASSE OU ÇA CASSE !

COMPTE RENDU PARTIEL DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 JUILLET 2019

AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE ONZE (11) RAPPORTS

Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

– un rapport relatif « aux mouvements d’humeur » au sein des administrations publiques en soutien des revendications des agents publics.

Il est observé depuis 2017, une forme de manifestations des agents publics qui consiste pour leurs organisateurs à inciter les travailleurs ou même à les obliger sous des formes de pressions diverses à réguler le fonctionnement normal des services par des agissements tendant à ralentir voire à interrompre l’exécution continue d’une chaîne d’activités ou de tâches.

Le Conseil a décidé face à cette situation de :

– la saisine solennelle du Conseil d’État pour se prononcer sur la nature des « mouvements d’humeur » ;

– la saisine de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) pour un contrôle du fonctionnement de l’administration.

SOURCE PRINCIPALE : LE SITE D’INFORMATIONS LEFASO.NET

QUE NOUS RÉSERVE EXACTEMENT LE RÉGIME KABORÉ À L’ORÉE DE L’ANNÉE 2020 DANS LA COURSE POUR LA CONSERVATION DU POUVOIR PAR TOUS LES MOYENS, VAILLE QUE VAILLE ET ADVIENNE QUE POURRA ?!

QUE LE RÉGIME KABORÉ RESPECTE SEULEMENT LA PAROLE DONNÉE !

QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !................L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés