Accueil > ... > Forum 1611036

Avis de recherche : DIALLO ABDOULAYE SEKOU alias ZOUBAIROU

20 juillet 2019, 23:26, par Dibi

C’est curieux cet avis de recherche d’un éclopé à béquilles en bois.
Pour de tels cas, y a t-il besoin du concours de la nation entière ? Autant dire que le maillage sécuritaire du territoire est très léger et superficiel.
En France, pour donner un exemple, le maillage sécuritaire de surveillance du territoire est de 4 policiers pour 1000 habitants sans les indicateurs en civils.
Chiffres de 2012 : au Niger, ils seraient de 4/800 et au Mali 3/700. Avec quelle efficacité pour la sécurité des populations et la quiétude démocratique ?
Chercher un éclopé par avis et appel national serait devenu ici, comme chercher une aiguille dans une botte de paille. C’est dire que la police et la gendarmerie ne travaillent pas en synergie complémentaire ; c’est aussi dire l’incompétence des agents et forces chargées de la sécurité publique et dont le recrutement est quasi-népotique.
Bref, des services de sécurité et de défense disqualifiés et incompétents dans leurs missions régaliennes de protection des populations ; toute situation qui pousse les sommets pourris de l’Etat néocolonial à se rabattre par défausse et irresponsabilité criminelle sur l’option de faire assurer la sécurité par des kogolkwéogo ethno-communautaires.
Dans de tels contextes, des individus comme ce Diallo Abdoulaye Sékou ont de beaux jours devant eux.
Le Nègre néocolonisé n’a pas la culture de la gravité des menaces qui pèsent sur lui. Il n’anticipe pas les dangers sur son avenir. On se demande de quoi il est nourri intellectuellement par l’école ?
Pour ne donner qu’un autre cas d’exemple institutionnel en crise : la Poste publique que ses cadres incompétents ont accompagné la ruine et la privatisation avec l’arrivée de l’internet et l’imposition des politiques néolibérales du FMI. Il n’est donc pas étonnant qu’aujourd’hui, le personnel socialement disqualifié se dresse vent-debout contre cette disqualification organisée par l’Etat néocolonial.
Na an lara, an sara !
La Patrie ou la mort !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés