Accueil > ... > Forum 1608407

Habitats spontanés de Garghin : Les résidents refusent la solution des 500 parcelles pour 1 550 familles recensées

15 juillet 2019, 21:11, par Patarbtallé

Pour une fois, je recommence à reconnaître Koro Yamyélé : Que l’on se souvienne, "la ville n’est pas faite pour toute le monde". C’est une triste réalité.

Et pire encore, Prenons garde pour qu’un jour, le vrai tumulte au Burkina Faso ne soit celui des terres. Où allons-nous avec tous ces lotissements ? A cette allure, il n’y aura même plus de terres cultivables. D’aucuns me diront qu’il ne pleut plus. Mais c’est très faux. Il ya des cultivateurs et des entrepreneurs agricoles qui 1000 fois vivent mieux que des citadins. C’est juste une mentalité. Encore une fois certains petits esprits me diront d’y retourner moi aussi. Mais ce n’est pas ça le raisonnement. Ouagadougou s’est étendue très vite en une décennie et mais en réalité reste une ville- village. Disons un gros village. Un gros village pas dans le sens de la mondialisation mais dans le sens qu’elle est toujours chaque année dépassée dans ses plans d’urbanisation justement à cause de ces installations spontanées qui poussent chaque jour. Nous n’oublions pas les seigneurs marchands de terres qui en font un business sinon un emploi.
A ce que je vois, pour finir, à cette allure, tellement nous n’aurons plus de terres pour cultiver : La nourriture au Faso risque d’être comme des comprimés que nous avalerons pour survivre. Lotissez et re-lotissez tout ce que vous voulez, lotissez même le ciel et bien sur nous avalerons des comprimés. Et la aussi, le Burkina n’ayant pas d’industrie pharmaceutique à ce que je sache, et pour un pays agricole, ce sera la fin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés