Accueil > ... > Forum 1589722

Scandale "charbon fin" : Le ministre des mines doit rendre sa démission, selon l’opposition

18 juin 2019, 16:05, par Jeune Patriote

Monsieur BIGBALE il y a bel et bien eu fraude à la commercialisation de l’or, exportation sans déclaration, détournement de marchandises soumises à autorisation spéciale de leur destination. C’est donc une quantité importante d’or qui quitte illégalement le territoire national, sous le regard attentiste et coupable des autorités.

Rappel. La brigade nationale anti-fraude de l’or a saisi et mis sous scellés, au cours du weekend du 29 au 30 décembre 2018, une trentaine de conteneurs de charbon fin contenant de l’or, de l’argent, sur le point d’être exporté vers le Canada. La presse révélait par la suite qu’il s’agissait d’une tentative d’exportation frauduleuse d’or, maquillée en exportation de déchets de charbon.

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) note que le ministère des Mines et des carrières qui devrait en pareille circonstance diligenter une enquête pour ‘’voir clair’’ dans cette affaire, s’est simplement contenté de réfuter les allégations, tout en défendant la société incriminée.

Et pourtant, a soutenu la structure de lutte contre la corruption, « de sources sûres et concordantes, il y a bel et bien eu tentative d’exportation frauduleuse d’or de la part de IAMGOLD Essakane SA ».

-  Les conteneurs saisis contenaient des sacs avec du minerai
-  les teneurs déclarées ont été sous- estimées, elles sont anormalement élevées par rapport à celles rencontrées dans le charbon fin des autres mines et par rapport au minerai,
-  la pesée des sacs a montré que les masses humides des sacs ont été bien souvent sous-estimées, induisant une forte minoration des quantités de matière précieuse. Le différentiel de poids sec déclaré est ainsi de 67, 4 tonnes. En prenant en compte les teneurs déclarées par IAMGOLD Essakane SA pour l’or et l’argent, on aboutit à 59,048 kg d’or et 24,11 kg d’argent non déclarés.

En plus, le REN-LAC ajoute qu’une expertise douanière portant sur les exportations litigieuses de charbon fin et autres substances minérales effectuées par la société IAMGOLD Essakane au cours des années 2015, 2016 et 2018 confirme également les soupçons de fraude dans cette opération d’exportation.

De tout cela, plusieurs délits ont été commis :

-  le détournement de marchandises soumises à autorisation spéciale de leur destination privilégiée
-  l’exportation sans déclaration
-  la fraude à la commercialisation de l’or
-  l’infraction à la règlementation des changes

Malgré tout, « le ministère des Mines et des carrières s’est permis d’accorder à IAMGOLD Essakane SA l’autorisation , en 2015, d’exporter au Canada 447, 288 tonnes de charbon fin qui contiendraient 514,439 kg de métaux précieux (or et argent) en vue d’un traitement métallurgique, en violation des textes en vigueur. Il a répété cette même forfaiture en 2016 et 2018 », clame le secrétaire exécutif, Sagado Nacanabo. Ce qui est choquant, ont regretté les conférenciers, c’est que tout cela se fait avec « la bénédiction voire la complicité de l’autorité ».

Vous avez besoin d’autres preuves monsieur l’avocat du diable ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés