Accueil > ... > Forum 1541438

Energies et énergies renouvelables : Un accord de 155 MW signé en une journée !

8 avril, 12:17, par Sidpassata Veritas

Voyez l’enthousiasme du ministre pour l’accord signé avec des producteurs indépendants d’électricité : "Une autre bonne nouvelle de cette SEERA, le Burkina a signé avec les producteurs indépendants d’énergie (IPP), dans la journée du vendredi 5 avril, un accord de 155 mégawat (MW) de production solaire. « Hier, ça été un jour historique pour le Burkina et l’Afrique de l’Ouest parce que pour la première fois, en une seule journée, un pays a signé les IPP pour 155 MW. C’est un record ! » a déclaré le ministre Ouédraogo, avant d’ajouter que les kilowattheures (kWh) sont en dessous de 50 francs, contrairement à ce qui est vendu à 75 francs."
Cette liesse qui s’exprime quand on demande à des privés de prendre des parts importantes dans des secteurs qui impactent massivement la souveraineté nationale est inquiétante, si ces fameux accord ne sont pas bien encadré juridiquement pour protéger la souveraineté économique et énergétique du Burkina. Sachant que les producteurs indépendants sont là avex leurs capitaux poir faire des bénéfices et non pour faire la charité, on doit se poser ici quelques questions.
- les capitaux qui sont engagés sont- ils étrangers à 100% ou y a-t-il des fonds nationaux, soit de l’État ou de particuliers burkinabé ?
Les fameux accord de production sont-ils limités dans le temps ou bien s’agit-il d’accord permanents du type monnaie CFA ?
- Il y a eu des erreurs commises par nos dirigeant dans le passé qui ont ruiné les entreprises étatiques sans rien rapporter aux contribuables et à l’économie burkinabé. C’est la cas quand nos dirigeant se sont lancé dans la production du coton OGM avec l’aide de la célébré firme américaine, alors qu’aux même moment on laissait mourir FASOFANI, et qu’on partageait l’activité de collecte et de vente du coton avec des entreprises étrangères qui sont encore là a profiter du labeur de nos populations de cotonculteurs. C’est aussi le même genre d’erreur avec la privatisation sauvage de l’ONATEL, par la vente à une entreprise étrangère du noeud de la télêcommunication de notre pays livrant donc le contrôle de toute connexion et communication à une société nationale appartenant à un autre pays. N’est-ce-pas dans le même genre d’erreur que nos dirigeants actuels sont en train d’engager notre pays, livrant l’essentiel de la production de l’énergie dont nous avons besoin pour notre économie entre des mains et des puissances étrangères ? Le ministre se réjoui d’une production importance et moins coûteuse, a-t-on prévu dans les textes de ces accords des garantie que les prix ne monteront pas par la suite sans que l’État ait les moyens de contrôler et d’éviter une augmentation excessive et purement spéculative ? Actuellement l’État ne peut pas imposer à l’ONATEL d’investir massivement au Burkina pour améliorer les réseau et le service de l’opérateur traditionnel. Parce que les accord entravent l’action du gouvernement !
- Pourtant des solution existent que l’on voit mettre en oeuvre dans d’autres’pays : faire en sorte que les particuliers nationaux, opérateurs économiques et petits épargnants, puissent être actionnaires dans les entreprises, aux cotés des sociétés d’État et des fonds étrangers. Par exemple, en France, des citoyens lamda ayant un compte d’épargne en banque se voyait proposer des actions pour l’entreprise du tunnel sous la manche, pour la privatisation de la Poste et pour d’autres société. Cela permet de mobiliser l’épargne locale dans un procecus gagnant-gagnant et de minimiser la part des firme étrangères dans des sociétés dont les service est vital pour l’économie et pour la souveraineté (pas seulement politique, mais énergétique, alimentaire etc.) de la nation. ON DIT SOUVENT QUE L’ETAT SEUL NE PEUT PS DEVELOPPER CE PAYS. MAIS QUEL SYSTÈME LES GOUVERNANT METTENT-ILS EN PLACE POUR QUE LE PEU DE MOYENS DE CHACUN SERVENT À LA CONSTRUCTION DE LA NATION ENTIÈRE ET QUE LES BÉNÉFICES QUE L’ON PEUT TIRER DE NOS POTENTIELS ÉCONOMIQUES PROFITENT À TOUS CEUX QUI ACCEPTENT DE METTRE LA MAIN À LA PÂTE DE LA TÂCHE NATIONALE.
Il est indispensable de faire en sorte que tous puissent participer au labeur et bénefice nationaux : travailler ensemble pour profiter ensemble. Cela nous unie plus que les discours et produit un cohésion nationale sur la base d’un intérêt commun national que tous auront intérêt a préserver contre toute forme d’impérialisme et toute forme de terrorisme.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés