Accueil > ... > Forum 1523957

Procès du putsch du CND : "Le Président Jean Baptiste Ouédraogo nous déçoit", regrette Paul Ouangrawa de l’Association des blessés du coup d’État

13 mars, 17:08, par caca

J’ai volontairement posé une question à la fin, mais je comprends votre sensibilité. Une victime demeure victime et la justice ne peut rien faire en dehors d’une compensation financière. La condamnation à des peines n’effacent jamais la douleur, mais soulage un peu le sentiment d’être entendu. Mais le problème au Burkina, les gens veulent jouer sur le sentiment de la victimisation dans l’inconscient collectif. C’est-à-dire tous doivent avoir la même posture en bannissant le Gal Diendéré et les RSP impliquer dans affaire. Par la voix du porte parle, ils veulent imposer une justice selon leur volonté. Or, la vie de la nation devait continuer malgré les blessés et les morts. Les parents ne devaient pas attendre la justice pour faire leur deuil, car cette justice peut décevoir. Il y a bien des victimes dans le putsch et que peut faire Mr JBO ? Lui quand même a eu le courage de proposer une réconciliation comme une thérapeutique. Mais que fait ce collectif, continuer à jouer de victime.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés