Accueil > ... > Forum 1523595

Procès du putsch du CND : L’intégralité de la déclaration liminaire de Jean Baptiste Ouedraogo

13 mars, 07:31, par Ka

Hess : Merci de me lire. Je cautionne ton auto critique qui contre-dise ce que j’ai été très directe sur le secret militaire : Oui toute entreprise, toute famille, toute institution, surtout celle d’une vraie armée qui veut protéger son peuple, a la droit d’avoir ses secrets pour fonctionner. Mais quand on est une armée dans l’armée pour tuer son peuple avec des secrets criminels, je ne l’accepte pas. Quand le Burkina aura une seule armée soudée sur un seul idéal de protéger la nation sans aucune armée dans l’armée dans le but d’éliminer la liberté d’exprimer, ou tuer et de brûler des valeureux journalistes comme Norbert Zongo, ou des juristes comme NEBIE, cette armée-là, n’a pas sa place dans un Burkina de 2019, ou avoir des secrets pour éliminer ceux qui veulent exprimer librement leur opinion afin de faire avancer le pays.

Je suis d’accords avec mon promo JBO de prôner le secret de l’armée, mais pas une armée divisée avec des généraux de pacotille menteurs qui ne veulent pas assumer leurs responsabilités. On peut protéger un secret, mais a condition que les garants de secret ne soient pas divisés. Hess, tout mon souhait est que le Burkina ait une armée soudée, disciplinée, juste, épris de paix, rassembleuse et qui inspire la confiance de toutes et de tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés