Accueil > ... > Forum 1507058

Politique nationale : La NAFA attire l’attention du pouvoir sur l’état de santé de Djibrill Bassolé

18 février, 12:03, par Ka

Comme je dis très souvent dans ce forum, aucune maladie ou de mort n’est acceptable encore moins belle, surtout d’un être très cher, fusse-t-elle brutale ou attendue lors d’une maladie.

La position de victimes qu’a adoptée le clan de Djibril Bassolé est leur fonds de commerce. Leur stratégie à mon avis consiste à rejeter la faute sur tous les autres afin de s’exonérer, et c’est encore mieux quand ils peuvent le faire sur le dos du gouvernement actuel ou les juges militaires. Car, pour eux, Djibril Bassolé est un ange, blanc comme neige et vierge, pourtant ce manipulateur né et poltron de Blaise Compaoré et son frère François, est un diable en personne, quand on regarde son passé de ministre de sécurité ou il a voulu étouffé le dossier de l’assassinat de Norbert Zongo en rasant les têtes des responsables du collectif de ‘’Justice pour Norbert Zongo.’’

Et je dis à ces rigolos de la NAFA, tant qu’ils n’auront pas compris qu’ils doivent faire profil bas pour que la justice fasse correctement son travail, toutes leurs gesticulations sont parfaitement contre-productives. Les motivations des juges militaires de ne pas donner une totale liberté provisoire a ce manipulateur sont parfaitement claires et devraient donner à réfléchir à tous les illuminés qui gravitent autour et promettent du miel a leur "christ" pour des miettes de l’or qu’il a volé. De même, cela devrait infléchir la stratégie de la défense qui, si elle avait un soupçon d’intelligence, devrait arrêter de multiplier les demandes sans effet dans l’état actuel des choses et tenter de persuader la "galaxie" de la mettre en sourdine.

Quand à Djibril Bassolé qui veut se prendre pour un ange, je lui redis de relire les réactions dans tous les réseaux sociaux de notre pays de bon nombre de ses lecteurs sur ses déclarations, il saura qu’il est trop égoïste lorsqu’il se plaigne de ne pas pouvoir se soigner au Burkina, pourtant pendant plus de 27 ans il était parmi les décideurs de notre pays qui n’ont pas songé a bien équiper nos hôpitaux. Si de nos jours tu as le droit de te plaindre du moins ce qui te reste de droit comme nous autres des Burkinabé lambda, ait un peu de respect pour la mémoire de ceux que tes erreurs de gestion du pays ont enlevé le droit de vivre. Pense aux parents des victimes de tes atrocités et de mauvaise gestion de ce pays. Ait un peu de sympathie pour ceux qui encore souffrent le martyr. Il faut que tu dises à tes gigolos de la NAFA d’arrêter d’insulter le peuple et les victimes de votre coup d’état à la maternelle en bonifiant leurs propos. Oui toi Djibril Bassolé tu es en vie et tu as le droit à l’épanouissement et à la santé. Mais de grâce dites a tes acolytes de la NAFA de ne pas remuer le couteau dans la plaie de ceux qui portent encore les stigmates de ta mégalomanie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés