Accueil > ... > Forum 1505487

« Après la justice, nous sommes capables de dire : ‘‘Blaise Compaoré est notre frère’’ » (Pascal Sankara, frère de Thomas Sankara)

14 février, 13:14, par Ka

Merci Pascal d’avoir ouvert ton cœur comme tu n’as jamais cessé de le faire quand on parle de l’assassinat de ton frère. Que ça soit ici au Burkina, ou aux Etats Unis, tu es resté de même avec ta philosophie de voir les choses. Pour moi la vérité est là, et une chose est certaine, ’’’on ne saura jamais la vérité et il n’y aura jamais de vérité dans le dossier Thomas SANKARA si Blaise Compaoré n’est pas entendu par la justice Burkinabé.

Beaucoup croient que c’est totalement impossible, mais comme cet interview avec des questions réponse, Blaise Compaoré est vivant et il est juste à côté, et lit Lefaso.net, et si vraiment il a quelque chose dans son pantalon, il réfléchira deux fois au nom de sa fille Djemila, et de son père Bila, et revenir élucider ce problème pour une vraie réconciliation au Burkina quitte à faire un moment a la MACA comme le valeureux Laurent GBAGBO, aujourd’hui homme libre.

Une autre solution peut être utilisée en toute égalité : Si Blaise COMPAORE ne vient pas à la justice burkinabè, la Justice burkinabè peut parfaitement aller à Blaise Compaoré. Si elle veut vraiment savoir la vérité, elle doit aller à Blaise Compaoré à Abidjan. Oui Pascal, il est possible d’obtenir justice pour tous les crimes que nous condamnons au Burkina, malheureusement la politique politicienne se mêle de la Justice et prenne le pas pour tout saboter. Comme la CODER nous dit que les bourreaux d’hier doivent être acquittés pour que la réconciliation nationale au Burkina se fasse et aussi pour la paix. Bref, il y aura des petits arrangements entre vivants et on oubliera de rendre justice aux morts de notre prédateur dirigeant qui était Blaise Compaoré et son frère François. Pascal, tout ce qui se passe comme les résultats de l’exhumation qui tarde, le problème c’est de savoir si c’est de la sincérité ou si c’est de la farine de la part de nos décideurs et la justice ? Personnellement, je ne fais aucune confiance à la justice pour Thomas Sankara ni encore moins aux décideurs du moment qui mettent un pied dedans, et un pied dehors par peur d’être impliqué. Quoi que ces mafieux fassent pour ne pas faire éclater la vérité, le mythe Thomas Sankara est mondial et immortel : Car, il fut l’un des fils publics d’Afrique qui plaçaient ses actions au service des autres dans un souci permanent de promouvoir une société fraternelle, solidaire, capable de rendre aux plus faibles, à ceux que la vie a durement éprouvés leur dignité. Tu as raison Pascal, que Blaise Compaoré vienne répondre ses actes a la justice avant que le peuple le pardonne, et que vous le comptiez encore comme un membre de votre famille. Sinon, tant qu’il subsistera des foyers de haine profonde et viscérale comme on en voit encore a cause des crimes de la famille Compaoré et consorts, la réconciliation ne pourra avoir lieu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés