Accueil > ... > Forum 1502218

Procès du coup d’Etat : Des commandants d’unités de la gendarmerie traités de rebelles

7 février 2019, 12:40, par caca

A lire ce témoignage, la hiérarchie militaire est bien impliquée dedans, c’est parce que la direction du vent a été changé que les loyalistes disposent des arguments pour se défendre. S’il n’y avait eu pas de résistance c’est sûre que la hiérarchie assumerait la responsabilité. Le fait que la CEDEAO voulait amnistié les putschistes et dédommagés les familles des victimes montre bien la confusion de ce putsch.
Le juge Seydou a une grande responsabilité dans ce procès unique de l’histoire de notre pays. Je le félicite parce que c’est le premier du genre. Avant le procès militaire était une punition expéditive, mais maintenant le droit de l’homme prend le dessus. Cependant, il faudrait que la recherche de vérité soit le principe fondamental. Le rôle ambiguë de la hiérarchie militaire ne fait que confirmé de manière indirecte comme le dit le général Diendéré. On peut n’est pas aimé ce général à cause de son passé avec le président Blaise Compaoré, mais on doit aussi faire attention, car il est avant tout un burkinabé comme les autres. Je laisse le soin au juge Seydou d’apprécier la qualité déposition des uns contre les autres et de déterminer la vérité sans se tergiverser. Il y a des responsables dans ce putsch qui courent dans ce pays avec un traitre de petit malin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés