Accueil > ... > Forum 1489340

Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef

11 janvier, 11:47, par tengbiiga

"Mais la force à elle seule ne suffit pas, il combattre le mal par ses racines. Cela est d’autant plus de bonne guerre que nous auront l’avantage de ne plus craindre de mort d’un soldat ni du terrorisme qui disparaîtra des mentalités des gens des ténèbres" ; comme c’est rafraîchissant et réconfortant de lire de tels propos par ces temps de déraison.
Cher(e) KPH, vous n’êtes pas seulement "assez cultivé", et votre appartenance religieuse importe peu ; vous êtes un(e) humaniste, mesuré(e) dans vos propos emprunts de recul par rapport aux événements, donc de sagesse. Permettez-moi toutefois d’émettre quelques réserves, relatives à l’appréciation que portez sur le rôle des religions. Toutes les religions institutionnalisées, certains diront révélées, sans exception aucune, portent en elles les germes de l’extrémisme violent, de l’intolérance notamment quand elles contrôlent le pouvoir politique ou l’influencent fortement. L’histoire de l’humanité en fourmille d’illustrations sanglantes. Les croisades ne furent pas une promenade de santé ; l’inquisition (et son lot de bûchers) ne fut pas un modèle d’humanisme appliqué ; les conquistadores, soutenus par leur foi chrétienne, massacrèrent les indiens ; et lors qu’après la controverse de Valladolid, et grace notamment à Bartolomé de las casas, la cour royale très chrétienne d’Espagne consentit à reconnaître aux indiens la condition d’être humain, c’est pour que la traite négrière démarrât à une échelle industrielle, avec la bénédiction, que dis-je, l’onction, de l’église. De l’autre côté de l’échiquier, ce n’est guère plus brillant : la traite négrière fut aussi une activité des très islamisés arabes ; la déstructuration des grands empires soudaniens démarra avec l’introduction de l’islam ; aujourd’hui encore, demandez à un nègre ayant séjourné dans les très islamiquement pieuses contrées arabes, qu’il vous décrive la considération à lui témoignée par ses corréligionnaires locaux ; d’ailleurs l’esclavage n’a-t-il pas encore cours dans la république islamique de mauritanie !? Pour sa part, le judaisme sert de viatique aux extrémistes qui pratiquent, à l’égard des palestiniens, l’humanisme et la fraternité que l’on sait, à coups de blocus et de bombardements récurrents. Quant au boudhisme qui nous est vendu comme parangon de vertus pacifistes, les rohingas de Birmanie (Myanmar) peuvent mieux que quiconque en vanter les mérites...
En revanche, jamais nulle part la religion traditionnelle, celle de nos ancêtres, n’a eu à son actif ni génocide, ni discrimination... C’est la culture de la tolérance et du respect de l’autre dans sa croyance. Ces valeurs là nous manquent cruellement et devraient être réhabilitées, dans le contexte actuel et à la lumière de la tragédie de Yirgou tout particulièrement. Merci encore pour ce moment de soupir humaniste partagé...
Votre frère en humanisme, moyennement cultivé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés