Accueil > ... > Forum 1488939

Affrontements à Yirgou : « Il faut une fermeté pour que ça ne se reproduise pas », dixit Atiana Serge Oulon

10 janvier, 15:59, par Africa

Merci Mr Atiana Serge Oulon pour votre prise de position courageuse et sans dérobade face à cette tuerie coordonnée sur une grande étendue de villages de nombreux compatriotes peulhs, en se basant sur leur appartenance èthnique et des préjugés simplistes et rétrogrades à leur égard. Vous avez accompli votre devoir d’intellectuel au vrai sens du mot ; comme ce fut le cas du courageux pamphlet d’Emile Zola dans l’affaire Dreyfus adressé au Président de la République Française.
Ce massacre ne peut pas être classé au registre des faits divers. C’est une tragedie nationale et une honte pour notre pays qui dépassent tout entendement. Le Gouvernement doit prendre la mesure de la gravité des évènements des décisions qui ressoudent le tissu social et le désir du vivre-ensemble. Il doit prendre des initiatives pour créer le cadre d’une reflexion à l’échelle nationale sur la "question nationale" afin de mettre en lumière les facteurs et pratiques qui ont favorisé l’émergeance du sentiment de préférence "d’Etats-èthniques" au Burkina, au détriment de l’Etat Unitaire voulu par les pères fondateurs de ce pays qui ont proclamé la République le 11 décembre1958, creuset dans lequel les citoyens sont égaux en droits et en devoirs. Le Président-Patriote-Révolutionnaire Thomas Sankara avait cru avoir signé la mort des "Etats-Ethnies" en supprimant toute mention d’origine ethnique sur toute pièce d’identité, notamment le CNIB et surtout dans nos têtes ; nous sommes burkinabè tout court. C’était en août 1984. Franchement, où en sommes-nous aujourd’hui 33ans après son assassinat ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés