Accueil > ... > Forum 1486901

Crise à Barsalgho : Le président Kaboré lance un appel à la paix et à l’unité de tous les Burkinabè

6 janvier, 02:26, par Dibi

Ces gens qui sont au pouvoir dans nos pays à Ouagadougou, Dakar, Abidjan, Lomé, Bamako...., n’ont aucune vision des développements géopolitiques en cours sur notre continent. On est dirigé par des élites illettrées, criminelles en plus d’être corrompues et irresponsables au sens de la direction de l’Etat et de la nation.
Avec de tels personnages, on ne peut pas parler d’un avenir de paix, de justice ou d’unité nationale ; tant ils sont dans la confusion des mots qui permettent de comprendre le réel. Et mal nommer les choses conduit à mal comprendre les maux qui menacent notre avenir ; c’est éminemment mentir. Et le drame de nos sociétés et de nos Etats, c’est d’être tenus par des classes politiques débilitées et inscrites dans le mensonge, l’affairisme myope et apte exclusivement aux intérêts personnels. Elles sont incompétentes quant aux exigences d’une direction vraie et responsable de l’Etat ; toute chose qui implique une rupture radicale avec le néocolonialisme prédateur des puissances occidentales.
La débilité et l’incompétence au pouvoir, l’ignorance de l’histoire et de nos cultures propres, la vacuité culturelle organisée pour une jeunesse à l’abandon, l’acceptation irresponsable du néocolonialisme et de ses infrastructures (bases militaires étrangères, monnaie coloniale de singe (le FCFA) le mimétisme culturel grotesque, la corruption généralisée, les partis politiques de pacotille et tous aussi mimétiques ..), voilà les paradigmes qui creusent les tombes de notre avenir commun. Et tout cela, nous empêche de comprendre les menaces réelles qui à l’avenir nous guettent.
Quelques exemples pour relier tout cela à l’actualité présente et pressante.
- 1 - Sait-on jamais par exemple à Ouagadougou, Dakar ou Bamako, que Macron, dans les difficultés qui sont les siens (une France insurgée en gilets jaunes), fait actuellement pression (prédation-solutions néocoloniales obligent) sur les dirigeants africains en vue d’imposer une deuxième dévaluation ?
- 2 - Sait-on jamais par exemple à Ouagadougou, à Niamey, Lomé, Abidjan, ou au Mali-Niger que les USA se retirent de Syrie (d’après les annonces de Trump), mais s’emploient souterrainement à infiltrer, dans le Sud algérien et Nord Mali-Niger, les mercenaires de l’ASL (Armée syrienne libre - les égorgeurs en Syrie au nom de l’Islam djihadiste) ?
Après la Libye, voici le cadeau en sous main due les Occidentaux nous préparent ; et autant dire qu’ils tiennent en main notre avenir si nous continuions à ne rien apprendre de l’histoire.
D’où l’inquiétude et la réticence des Algériens face au tout récent pacte de Marrakech sur les migrations que toute l’Afrique sahélienne et forestière vient de signer comme un seul homme, tant nous sommes servis par l’incompétence d’élites juridiques biberonnées au paradigmes du droit néo-prédateur occidental. Exactement comme les mêmes ont fait signé l’adhésion à la CPI coloniale ou à l’OMC néolibérale...
De telles élites trahissent le destin de nos peuples tant elles sont aveugles aux menaces et aux enjeux géostratégiques de demain qu’elles peinent à traiter avec perspicacité, vigilance et compétence ; toutes choses qui à l’avenir nous réservent à l’avenir quantités d’autres Yirgou.
Il urgent donc que tous ceux et toutes celles qui sont aux affaires, s’arment de connaissances de nous-mêmes et du monde, ansi que des enjeux qui concernent notre destin collectif tous responsables dis-je, doit sortir des débilités néocoloniales et de l’affairisme étroit pour prendre au sérieux la question sécuritaire et nationale en tant que missions régaliennes. Il faut sortir des naïvetés devant les politiques de coopération et d’aide des Occidentaux (Etats impérialistes et ONG d’ingérence dites humanitaires) et arrêter de payer les populations par un néocolonialisme de mots et de morts.
Le mensonge, la démission et le mépris néocolonial tuent !
Na an lara, an sara !
La patrie ou la mort !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés