Accueil > ... > Forum 1479496

Procès du putsch du CND : Me Prosper Farama débat de la question de l’ordre militaire avec le Général Diendéré

18 décembre 2018, 11:41, par Ka

Merci maître Prosper Farama pour tes bonnes questions à monsieur Gilbert Diendéré qui est à la limite de ses manipulations et ne sait plus quoi dire, ni mentir. Et je crois que ces questions très importantes qui prouvent que ce que les putschistes savent, ‘’’c’est que les premières heures de leurs actes dans un pays, c’est de suspendre la Constitution et rendre le pays ingouvernable pour pouvoir utilisé les armes comme celles venues des pays voisins pour piller, tuer à volonté, qui on veut, là où on veut : et vos questions très pertinentes maître P.Farama, n’auront aucune réponse même jusqu’a 100 ans comme il réclame comme sanction aux juges militaire, sans oublié celle qui est divine pour toutes et a tous.’’’

En ne voulant pas répondre aux questions importantes, cela confirme qu’il y a des personnes comme lui depuis plus de 27 ans de gouvernance sans partage dans notre pays, qui sont bien des étiquettes par leur parcours ; ils ne sont pas des modèles contrairement à ce qu’on veut nous faire croire en se prénommant Général. Car, un militaire mercenaire et criminel en puissance, reste un mercenaire et un criminel en puissance. Et je crois que c’est fin des interrogatoires à celui qui n’a pas la honte d’accuser les autres de ses propres bêtises, en attendant un autre général peureux dans quelques jours qui va lui aussi mettre toutes ses crimes sur les autres.

Malheureusement ce que ces généraux fabriqué pour les récompensé de leurs sadismes qui avait un but de maintenir une famille au pouvoir éternellement, nous voyons que ce que nous enseigne Machiavel dans son livre ‘’le prince’’ qui dit que, ‘’’quand l’incapacité frappe à la porte de ceux qui se disent grand, il jette l’anathème sur leur entourage,’’’ est réelle pour ces généraux qui ont comme marque de fabrique ‘’l’introverti Blaise Compaoré.’’

Pour terminer je dis bravo au maître Prosper Farama de dire a monsieur Gilbert Diendéré qu’il le respecte : Car, ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnés a le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement avec Gilbert Diendéré. Qu’il se rappelle, ‘’il y a quelques années maitre P. Farama disait tout haut ce que d’autres disent tout bas de l’injustice et l’impunité instaurées par Blaise Compaoré et son complice Gilbert Diendiéré, et ils l’ont enfermé sans raison. Et avec ses mensonges il veut vivre encore dans un éternel recommencement, malgré tout ce qu’il a fait vivre aux autres.
Lui au moins il peut dire Inch Alha, car ces victimes n’ont pas pu le dire. Mr. Diendéré vous aviez la chance que le Burkina de Roch Kaboré a tourner la page de vos jugements expéditifs. Et moi je dis Amen pour l’avenir du pays que nous aimons tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés