Accueil > ... > Forum 1414897

Relations dozo- koglwéogo : « Qu’on ne nous provoque pas », prévient maître Yacouba Drabo, chef de la confrérie des dozo

16 septembre 2018, 09:44, par Voltaïque Indigné

Une seule question à votre honorable personne : les Burkinabè du Faso démocratique et républicains sont ils des conglomérats d’ethnies assujettis à des chefs traditionnels ou des citoyens du Faso ?. La réponse à cette question est importante pour apprécier objectivement sans émotions les événements malheureux de Karangasso vigué. J’ai le sentiment que vous ne voulez pas rentrer dans la république et que vous refusez l’égalité des droits. Aucun Burkinabè n’a le droit de nier à son compatriote ses droits fondamentaux. Les dozos dans leur fonction n’ont pas vocation à régler des litiges fonciers à plus forte raison allez faire déguerpir des Burkinabè paisibles qui travaillent la terre. Changez de paradigme en regardant la réalité en face : les dozos ne sont pas des éléments culturelles de toutes les ethnies plurielles de l’ouest mais de certaines uniquement notamment le groupe senoufo, le chef bobo de Dioulassoba qui n’a aucune autorité traditionnelle au-delà de de 20 km autour de la ville de Bobo ne saurait être le chef traditionnel de tous l’ouest du Burkina. Arrêtez de falsifier l’histoire et de déformer la réalité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés