Accueil > ... > Forum 1414312

Relations dozo- koglwéogo : « Qu’on ne nous provoque pas », prévient maître Yacouba Drabo, chef de la confrérie des dozo

15 septembre 2018, 16:11, par Astrid

De tels arguments péremptoirement étalés ne sont ni plus ni moins que le nouveau langage d’un plan de colonisation mossi de tout le Burkina Faso. La terre appartient à tous les terriens. Pourquoi n’irez-vous pas creuser vos WC dans un coin des Champs Élysées ou planter votre potager de choux sur la pelouse de la Maison Blanche ? Ce discours arrogant commence à lasser. Il faut dire les choses en face : à part les Peuls nomades, très peu d’ethnies du Burkina Faso s’installent chez les Mossis ou il n’est permis à aucun non autochtone de posséder la terre. En revanche sur toute l’etendue du territoire chez les autres ethnies, les Mossis sont accueillis à bras ouverts et peuvent être propriétaires terriens. Or le constat est que quand ils sont en nombre ils veulent s’imposer et bouleverser les singularités socio-culturelles et anthropologiques es autochtones. Ceci débouche sur bien des conflits. En début de cette année, dans un village de chez nous au Sud-Ouest, des Mossis piques on ne sait par quelle outrecuidance ont voulu y installer un Naba. Mal leur en a pris. Il a fallu de peu pour que toute la communauté mossi y soit lynchée. Question toute simple, quelle autre ethnie tenterait une telle folie en pays mossi ?
Nous sommes devenus voltaiques par l’acte de la Colonisation. Nous sommes aujourd’hui tous des burkinabés, mais nous sommes différents. Le Bobo n’est pas le Peul et le Lobi n’est pas le Mossi. Dans cette logique fondamentale qui définit l’essence et les particularités ethniques et culturelles le pays lobi n’est pas le plateau mossi, et l’ouest du Burkina n’est pas le nord. Je douterais que vous fassiez de votre maison un espace commun public où chaque citoyen burkinabé peut y aller et venir à sa guise, y faire ce qu’il veut parce qu’il est sur le territoire Burkinabé. Non à la nouvelle forme de colonisation Mossi. À la rigueur si des milices d’auto-défense doivent s’installer dans d’autres régions qu’ils adaptent le dialecte local. Ca passerait mieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés