Accueil > ... > Forum 1250779

Au secours, Bobo-Dioulasso se meurt !

13 février 2018, 10:27, par Soulbees

Merci Ali Moussa pour ta réaction !!
Les Burkinabè n’ont franchement rien à faire. Ils passent le temps dans les bureaux à ne rien foutre ! Leur jeu favoris, c’est la critique stérile et puérile. Ce Député fait un développement qui est fort intéressant mais est ce qu’avant d’écrire son article, il a pris la peine d’investiguer ? d’aller voir la cellule chargée de la mise en oeuvre du projet ? de consulter le bureau d’études qui a conduit les études de faisabilité ? ou même de consulter le rapport d’étude de faisabilité ? Il se fonde sur la doxa et "le bon sens" que lui seul aurait en tant qu’Honorable pour défendre sa position !
Franchement, il est des réactions qui frisent souvent la méchanceté quoi. Dites-moi, à quand remonte la réalisation d’une unité industrielle de ce type au Burkina Faso ? Personne ne s’est plaint ou même tenter une initiative à Bobo ou ailleurs. Aujourd’hui que les autorités sont allées convaincre un gros investisseur pétri de savoir-faire pour lancer quelque chose d’inédit dans notre pays, c’est des critiques ! Des critiques fondées sur des suspicions, des considérations régionalistes ! Le Député dit "loin de nous un esprit régionaliste !" C’est une question de bon sens !Chers promoteurs et actionnaire, prêtez attention aux nombreux cris de cœur du Grand Ouest !" C’est bien de régionalisme qu’il s’agit ici. Vous ne voyez que Bobo, l’Ouest ! vous ne voyez pas le Burkina ! Vous croyez que vous seuls avez le "bon sens" ? Je vous informe que le Burkina produit en moyenne 300.000 tonnes de coton fibre, et que l’usine envisagée transformera autour de 10% (30.000 T) en vitesse de croisière. Cela signifie qu’en moyenne c’est 270.000 T qui reste à être transformé. Sinon c’est exporté brut pour nous revenir sous forme de vêtement à un prix multiplié par 6 par rapport au prix d’achat du kilo de coton fibre. Je crois qu’au lieu de saboter ce projet parce qu’il n’est pas dans notre région il faut chercher à comprendre les raisons qui ont prévalu à son installation dans la périphérie de Ouagadougou et surtout à mobiliser les personnes nanties de votre région pour prendre des initiatives de mise en place d’usines de ce type et solliciter l’appui de l’Etat pour leur mise en oeuvre. La pétition que vous envisagez d’initier est ridicule et ne fera pas changer la destination de l’usine à partir du moment où il y a eu des études et que l’investisseur, l’Etat et les partenaires financiers se sont accordés pour son opérationalisation. Faites plutôt une pétition appelant les fils de Bobo ou de l’Ouest à activer leur fibre patriotique pour cotiser ou constituer une société de capitaux pour la mise en place d’une usine de coton par exemple, ou de jus de fruits, etc. Vous pourrez obliger l’Etat à mettre la main dans la poche en tant qu’actionnaire pour lancer cette usine. Sinon tout le reste n’est que folklore, qui du reste, nuit énormément à la mise en oeuvre de ce projet. Vous vous imaginez l’effet de ces idées négatives sur l’investisseur ? sur les bailleurs ? sur les partenaires techniques ? Burkinabè , changez un peu ! Trouvez vous du travail, initiez des choses, saluons quand il le faut, travaillons pour le Burkina !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés