Accueil > ... > Forum 1222909

Extradition de Francois Compaoré : Me Paul Kéré répond à Me Yves Kinda

21 décembre 2017, 09:58, par Maix

Bonjour Me Kéré

A la lecture de votre droit de réponse, j’ai relu votre article puis celui de Yves Kinda pour voir ce qui avait pu m’échapper...
Je n’ai rien trouvé dans son article emprunt de cordialité à votre égard qui puisse justifier la tonalité particulièrement virulente et inamicale de votre droit de réponse.
Parmi vos attaques ad hominem contre votre jeune confrère, celui qui me choque le plus, surtout venant de vous, c’est celui qui consiste à lui reprocher en filigrane d’avoir tout lâché en France pour rentrer servir son pays... Ainsi donc, on peut reprocher à la diaspora de ne pas rentrer servir le pays, et lorsqu’elle le fait, d’être rentrée enlever le pain de la bouche de ceux qui sont restés au pays... Etant entendu bien évidemment qu’on ne peut entrer dans la haute fonction publique que pour "manger"...
Me Kéré, votre réponse à une lettre ouverte de CSBE contre votre présence en leur nom dans la commission de réforme constitutionnelle m’avait déjà interloqué. Je vous la replace ici pour mémoire :
"8 juin 2016, 12:16, par Paul KERE.

Chers amis et frères internautes, est-ce que vous avez déjà vu une seule nomination dans notre pays qui a fait l’unanimité et l’accord de tout le monde ? Il y a toujours des gens qui vont trouver que la grand’mère du neveu du père de la soeur du grand’père est un sorcier ou un diable. Alors, comme l’adage le dit, critiquez, critiquez,critiquez, il en restera toujours quelque chose. Mais je vous dis une bonne fois pour toute : "même si la vérité prend l’escalier et le mensonge l’ascenseur (Koffi OLOMIDE), quelle que soit la longueur de la nuit noire, le jour finit toujours par se lever et la vérité finit toujours par apparaître au grand jour. C’est une loi naturelle. Il y a des informations qu’il faut porter à la connaissance des internautes afin qu’ils se fassent leur religion et leur idée après.
Le bureau de la coordination CSBE de France est composé de trois personnes :

1. Coordonateur : M. Nabaloum Sibiri, qui travaille dans une cantine scolaire à la ville de Paris pour faire manger les enfants de la maternelle.
2. Antoine Yougbaré, Cinéaste (quelqu’un qui fait des films)
3. Le Docteur en Pédiatrie Philippe TRAORE. (Médecin d’une exceptionnelle générosité...)
Quant est-ce que ce bureau s’est réuni pour "pondre" nuitamment cette lettre qui est dans la presse alors que le Ministre BARRY ne l’a pas encore reçue puisque la voie hiérarchique suppose que cette lettre passe par l’ambassade ?
Le Docteur Philippe TRAORE a d’ailleurs fait savoir par courrier interne qu’il se désolidarisait totalement ce cette démarche inappropriée et de ce courrier, et préférait une rencontre avec les autorités de l’ambassade et du consulat pour une meilleure concertation entre les délégués CSBE et les autorités diplomatiques et consulaires de France.
Chers internautes, si ce n’est pas au Burkina Faso, je n’ai jamais vu un journaliste contester publiquement face à face la compétence et la nomination d’un Ministre de la sécurité pourtant nommé en Conseil de Ministre.
Alors cette nomination à la commission institutionnelle, chacun doit le savoir que ce n’est rien qu’une simple charge de réflexions et de propositions pour une démocratie apaisée.
Je rappelle enfin pour le principe que la décision de nomination est un acte unilatéral de l’autorité et je n’ai jamais vu la nomination de ministres par le Président sur proposition du Premier Ministre soumise à une concertation populaire préalable ou de délégués CSBE, soient-ils de France ou des USA. Que veut finalement notre diaspora ?
A fortiori, la nomination des membres de la commission n’a pas à être soumise à des consultations préalables de quiconque, si tel est le choix du Conseil des Ministres Présidé par le Président du Faso himself. Critiquez sur des arguments sérieux et non pas les qualités intrinsèques de ma personne. Je suis loin d’être parfait et que celui qui incarne cette perfection le prouve aux internautes. La perfection n’est malheureusement pas de ce bas-monde où la boxe est permise en dessous de la ceinture et, surtout, bien caché derrière son ordinateur avec ou sans pseudo. Voyez vous-même ?"

Très étonné, je m’étais alors dit qu’il y’avait certainement un historique du CSBE qui devait permettre aux initiés de comprendre. C’est en tout cas ce que j’avais répondu à tous ceux qui m’interrogeaient.
Cette fois-ci, je suis sans voix.

Maixent SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés