Accueil > ... > Forum 1213009

Intégration africaine : Que peut gagner le Burkina Faso de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO ?

3 décembre 2017, 22:55, par Dibi

Tous ces chefs d’Etats qui portent ce projet à marche forcée, manquent de vision, mais ont à coup sûr, le sens de leurs petites affaires.
Dans cette histoire d’intégration du Maroc à la CEDEAO, ce Maroc chérifien, arabo-berbères atlantiste. Y a pas photo !
Ici et en rapport avec cette affaire, la plupart des hommes politiques et bancocrates pourris de la sous-région ouest-africaine opèrent dans des eaux boueuses qui promettent d’être poissonneuses pour eux ; mais non pour les peuples de la sous-région ouest-africaine ; sous-région dont l’immense majorité d’Arabo-berbères racistes (tout comme en Libye, Algérie, Tunisie, Egypte et tout l’Orient arabe et asiatique) n’est prête à s’y identifier. Mais c’est ainsi que va l’histoire du monde actuel : tout se décide au sommet, sans débat, sans consultation ni avis des peuples. Ce sont uniquement des élites en réseaux de connivences affairistes qui décident tout et sans mandat, sur le dos des peuples. — Ces mêmes élites cultivent le racisme comme une forme de conduite raffinée dans l’arrogance. Et les nôtres le savent mêmes sans couilles ! Pas besoin de CNN pour s’émouvoir pour ça et contre ça ! Rien que de la lâcheté ! Autrement dit : A quoi servent toutes ces ambassades diplomatiques ? Sont-elles tenues que par des Nègres inconscients, démissionnaires, incompétents et paresseux ? De faire comme si vous ne saviez pas, on en a honte pour vous, pour vos enfants et vos femmes ! —
Ce Maroc là qui adhère à la CEDEAO est bien évidemment le Maroc qu’idéalisent les élites ouest-africaines aux crânes vides. Vides de toute histoire et conscience ; mais qui jugent toute politique à l’aune des livres de comptes de leurs propres intérêts de classe.
Voilà pourquoi, ces gens nous imposent et nous précipitent l’adhésion, sans condition, à la CEDEOA, d’un Maroc colonialiste au Sahara Occidental, monarchiste à domicile, avec son sunnisme moyenâgeux, réactionnaire et son roi chérifien, commandeur de toutes les mosquées et de tous ses sujets croyants. A coup sûr, la France et les Occidentaux poussent à la roue, tous nos satrapes de nègres couchés dans ce sens !
Et nous nous savons de toute évidence que ce Maroc là, n’est pas celui du groupe de Casablanca de 1963. Il s’est depuis rallié au « groupe de Monrovia » ; devenant depuis un pôle atlantiste de premier ordre sur le continent. Sa classe politique et son Imamat restent les plus inféodées à la l’Occident néolibéral impérialiste.
Pôle majeur de la Françafrique, le Maroc joue depuis les affaires du Congo le rôle de pôle-réseautique à toutes les sous-traitances économiques et politiques occidentales en Afrique.
Pays à l’économie dominée et extravertie par les multinationales françaises et occidentales, le Maroc est devenu un comptoir de domiciliation néocoloniale au compte de la domination prédatrice des occidentaux. Et c’est cette intégration du Maroc à la gouvernance mondiale néolibérale, qui lui permet de faire illusion sur sa stature régionale ; d’ou l’acceptation naïve et sans débat de son intégration au sein de la CEDEAO, cette autre structure au service du grand capital dans un espace socioculturel que le Maroc n’a pas en partage.
Il faut dire que la Zone est tenue par des satrapes, des bancocrates nègres, des débiles sans cultures stratégiques ni soucis pour leurs peuples et leurs jeunesses. D’où cette intégration par la haut ; ce qui en dit long sur la nature politico-économique de l’institution CEDEAO elle-même ?
D’autres facteurs facilitent ici le jeu marocain. Malgré une économie dominée par l’exportation du haschich et autres opiacés destinés au marché de l’Union Européenne, le manque d’offensive de la diplomatie algérienne en direction de l’Afrique intertropicale, conjugué avec un Nigéria tenu par des bandes de voyous et de corrompus, impose ici le Maroc comme un acteur clé dans les dynamiques régionales.
Tels sont là, les éléments qui expliquent pourquoi, contre nature et pour des raisons de politiques locales et internationales de classes, la bancocratie pourrie de la CEDEAO que gèrent les Ouattara, Kaboré, Macky Sall, IBK,.., s’apprête à accepter en son sein, l’intégration d’un Etat narco-mafieux qu’est le royaume du Maroc. Un Etat plate-forme de la sous-traitance néolibérale occidentale ; en plus d’une sous-traitance politique des coups tordus sur le continent.
Avec un tel loup dans la bergerie, les Ouattara, Kaboré, Macky Sall, IBK, le Bachagal de Guinée, sont entrain de réussir leur coup du siècle.
Le coup qui garantit les intérêts français et occidentaux en Afrique de l’Ouest ; celui qui sauvera le Franc CFA ; ce Franc des colonies françaises d’Afrique en plus du Dirham de la Banque centrale du Maroc !
Na an lara, an Sara !
La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés