Accueil > ... > Forum 1184937

Lefaso.net a 14 ans. Et va à la chasse aux fake news

19 octobre 2017, 07:17, par Ka

Oui qui l’aurait cru en 2003 ou les internautes de la première heure se rabattaient sur d’autres sites d’informations de notre pays en démarrage, comme ‘’’’Lepays, l’Observateur L’Evènement, Faso. Actu :’’’’ Ou beaucoup d’internautes venaient sur le web pour se défouler avec des critiques fondées et non fondées, se sont tus, car les responsables de ces sites ont fermé pudiquement leurs portes aux forums des internautes par peur pour mieux goûté le miel du diable tranquillement, et ne pas vouloir s’attaquer à la déontologie des journalistes au Burkina qui sanctionne a moindre manquement. Laissant la place à l’homme a la plume d’or et intègre très courageux qui est C. Paré et son équipe de faire la différence : Dont nous les premiers internautes qui sont venus avec nos propres noms au départ dans son site en 2003, et qui sommes toujours là avec des pseudos, félicitent, et disent ‘’’’’’Joyeux Anniversaire à Lefaso.net.’’’’ Surtout reconnaître de leur courage et de leur loyauté dans l’intégrité pour nous permettre de se défouler avec nos critiques fondées sur des argumentations solides pour faire avancer le pays que nous aimons tous. Internautes de bonne foi, félicitons Lefaso.net parmi les sites des réseaux sociaux de notre pays qui a su monté et redescendre des obstacles au moment de la lutte contre le tripatouillage de l’article 37 suivi de l’insurrection légitime, et qui continu de nous étonner, entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde des internautes partisans, qu’on trouve sur son forum. Encore une fois, l’internaute D. Kayouré, et Ka pour ses amis et lecteurs, je loue l’intelligence et le respect de la discipline journalistique qui sont, entre autres, des qualités de C. Paré et de son équipe composés des reporters professionnels. Sans ces professionnels en herbe comme Oumar Ouédraogo que je prends plaisir de lire ses analyses parmi d’autres, avec des analyses productives pour nous, et qui sont dans les normes exigés par la déontologie journalistiques du Burkina, Lefsao.net ne sera pas là où il est de nos jours. Encore une fois, ‘’’’’Bravo Lefaso.net, même hors de la capitale dans mon potager, je peux sur mon portable écrire ou répondre mes critiques fondées sur son site.’’’’

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés