Accueil > ... > Forum 1183202

Crise à l’UPC : Pour le bureau politique, tout refus de réintégrer le groupe parlementaire est un acte de démission

16 octobre 2017, 09:21, par Pietro

C’est vraiment une grosse erreur politique que font les frondeurs. Pourquoi ?
1°- leur attitude fait qu’ils n’ont plus d’avenir à l’UPC, qu’ils reviennent ou foncent têtes baissées ne changera rien sur cela qui connait déjà leur réelle intention. Même si la politique n’est pas une science exacte, l’UPC va t’il encore compter sur eux connaissant leurs objectifs cachés ?
2°- A supposé que les frondeurs soient exclus, ce qui est très probable, même en gardant leurs postes de députés, ces gens n’ont pas d’autres choix que de créer leur parti politique ou de rentrer dans d’autres parti, et de gérer la nouvelle donne avec leurs bases ! ce qui n’est pas une mince affaire avec un salaire de député.
3°- A supposé que les frondeurs renoncent, c’est à dire reste au sein de l’UPC. Ils seront diminués affaiblis politiquement. L’issue est claire, sauf miracle, ils seront "mangés" au sein même de l’UPC.
En conclusion l’UPC ne peut que sortir grandi de cette crise qui traduit l’amateurisme politique de certains. Le MPP dont on soupçonne les dirigeants d’être les auteurs ne gagnent que le désordre dans le camp d’un rival craint. Comme nous sommes en politique, attendons de voir !!!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés